NOUVELLES
18/12/2013 03:41 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Netanyahu met de nouveau en garde contre les capacités nucléaires de l'Iran

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a répété mercredi que l'Iran ne devait pas avoir la capacité de développer des armes nucléaires lors d'un rare entretien avec le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi.

"Pour la paix du monde, pour la paix des années et des décennies à venir, l'Iran ne doit pas avoir la capacité - je dis bien capacité - de développer des armes nucléaires", a-t-il dit dans un communiqué vidéo avant cette rencontre.

Les négociations entre l'Iran et les grandes puissances sur l'application de l'accord conclu le 24 novembre doivent reprendre jeudi à Genève.

Lors d'une avancée diplomatique majeure, les "5+1" et l'Iran avaient conclu un accord qui prévoit l'absence de nouvelles sanctions contre l'Iran durant la période intérimaire de six mois pendant laquelle Téhéran a accepté de geler le développement de son programme nucléaire.

L'Iran est soupçonné, notamment par Israël et malgré ses dénégations, de chercher à se doter de l'arme atomique sous couvert de programme nucléaire civil. L'Etat hébreu a affirmé à plusieurs reprises qu'il ne faisait pas une croix sur l'idée d'une intervention militaire pour empêcher Téhéran de se doter d'une telle arme.

Téhéran "doit se soumettre totalement aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies", a déclaré M. Netanyahu.

"Je pense que la communauté internationale dans son ensemble doit rester ferme sur ce point", a ajouté le Premier ministre d'Israël, soupçonné d'être lui même en possession de l'arme atomique.

Le chef de la diplomatie chinoise a souligné que sa visite avait pour but d'"approfondir l'amitié entre les deux pays", et de renforcer les liens économiques, dans une déclaration traduite par les services de M. Netanyahu.

Selon les chiffres officiels israéliens, les échanges commerciaux entre les deux pays s'élèvent à 8 milliards de dollars par an (5,8 milliards d'euros).

"Je suis aussi venu pour la paix (...) J'espère qu'Israël et la Palestine se saisiront de cette opportunité historique", a dit le ministre chinois, en allusion aux négociations qui ont repris en juillet.

Selon l'agence officielle Wafa, M. Yi a rencontré plus tôt le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah, où il a affirmé que les territoires palestiniens étaient le premier arrêt de son tour au Moyen-Orient, un message du "soutien chinois à la cause et aux droits palestiniens".

M. Yi doit rencontrer son homologue israélien, jeudi, ainsi que le président israélien.

M. Netanyahu et M. Abbas s'étaient tous deux rendus en Chine en mai.

jjm/cbo/vl

PLUS:hp