NOUVELLES
18/12/2013 05:09 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Marée noire aux États-Unis: un employé de BP coupable d'entrave à la justice

LA NOUVELLE-ORLÉANS - Un ancien ingénieur de forage du géant pétrolier BP a été reconnu coupable, mercredi, d'avoir effacé des messages texte de son téléphone cellulaire pour faire entrave à l'enquête du gouvernement fédéral américain sur la grave marée noire de 2010 dans le golfe du Mexique.

Kurt Mix a été reconnu coupable d'une accusation et a été acquitté d'une autre.

Un jury fédéral a délibéré pendant plus de neuf heures sur une période de trois jours avant de s'entendre sur un verdict. L'accusation d'entrave à la justice est passible d'une peine maximale de 20 ans de prison et d'une amende de 250 000 $ US.

Durant le procès, les procureurs ont fait valoir que l'ingénieur de 52 ans domicilié à Katy, au Texas, avait tenté de détruire des preuves en effaçant des centaines de messages texte échangés avec un superviseur et un sous-traitant de BP. L'acte d'accusation affirmait aussi que M. Mix avait effacé deux messages vocaux laissés par ces deux personnes.

L'ingénieur a été reconnu coupable d'avoir effacé les messages échangés avec son superviseur, mais pas d'avoir effacé les messages du sous-traitant. Plusieurs des messages texte échangés avec son superviseur et effacés par la suite n'ont jamais pu être récupérés, et des jurés ont déclaré hors de la cour que cet élément avait été un facteur déterminant dans leur décision.

Kurt Mix, qui n'a pas témoigné durant le procès de deux semaines, est l'un des quatre employés de BP qui font face à des accusations criminelles en lien avec la marée noire. Il a été le premier des quatre à être jugé.

PLUS:pc