NOUVELLES
18/12/2013 09:40 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

L'UEFA punit l'Olympiakos et le Zenit en raison du racisme de leurs partisans

NYON, Suisse - L'UEFA a puni deux clubs qui participent actuellement à la Ligue des Champions, l'Olympiakos et le Zenit de Saint-Pétersbourg, à la suite du comportement raciste de leurs partisans. Elle a ordonné que des sections de leurs stades soient fermées à l'occasion de leurs matchs de huitième de finale.

L'UEFA a décrété que la section du bas des gradins situés au nord du stade Karaiskakis seront vides quand l'Olympiakos recevra Manchester United le 25 février. La section du stade Petrovsky du Zenit où se réunissent les ultras du club sera fermée quand Borussia Dortmund sera l'équipe visiteuse le même jour.

L'Olympiakos a été puni pour «le comportement raciste des supporteurs» et parce que ceux-ci ont fait éclater des feux d'artifice durant un match de groupe disputé le 10 décembre contre Anderlecht. L'UEFA a par ailleurs imposé une amende de 30 000 euros (41 250 $) au club grec.

L'UEFA a sanctionné le Zenit parce que ses partisans ont affiché une bannière au message raciste, lancé des feux d'artifice et fait du grabuge lors du match à l'étranger du 11 décembre sur le terrain du Austria Vienne. Le Zenit devra payer une amende de 40 000 euros (55 000 $).

PLUS:pc