NOUVELLES
18/12/2013 08:50 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Le journaliste insulté par Rob Ford retire sa poursuite

CP

TORONTO - Le maire de Toronto Rob Ford a émis de nouvelles excuses et a retiré des propos qu'il a émis au sujet de Daniel Dale, un journaliste du Toronto Star, lors d'une entrevue télévisée.

«Je retire entièrement mes déclarations et je m'excuse auprès de M. Dale sans réserve pour ce que j'ai dit», a écrit M. Ford dans un communiqué publié mercredi soir.

M. Dale a réagi en acceptant les excuses de M. Ford, qu'il avait exigées la semaine dernière dans un avis en diffamation qui sommait le maire torontois de retirer ses déclarations qui équivalaient, selon le journaliste, à l'accuser de pédophilie.

L'avis demandait aussi au maire de présenter des «excuses complètes, plates et entières» pour toutes les fausses allégations au sujet d'un incident survenu près de la maison de M. Ford en mai 2012.

«Je n'intenterai pas d'action en cour contre le maire, et j'ai hâte de retourner au travail», a déclaré M. Dale sur son compte Twitter.

«J'apprécie sincèrement la rétractation complète du maire Ford et ses excuses sans réserve, et je suis très heureux que la vérité ne fasse plus l'objet d'un litige», a également écrit M. Dale sur son compte Twitter.

M. Dale a ajouté qu'il n'émettra aucun autre commentaire, mais a reconnu que «le dossier avec Vision TV reste pendant».

Lors d'une entrevue avec Conrad Black, diffusée le 9 décembre sur Vision TV, M. Ford a prétendu que M. Dale se trouvait dans sa cour arrière, «prenant des photos de petits enfants».

«Je ne suis pas au courant de photos que M. Dale a prises d'un terrain près de ma propriété, et pour cette raison je m'excuse auprès de M. Dale si les mots que j'ai prononcés à M. Black ont donné l'impression que M. Dale avait pris des photos de ma cour arrière», a déclaré M. Ford dans sa lettre d'excuses officielles.

«En conséquence, je m'excuse de nouveau à M. Dale à cause de la façon inexacte et imprécise avec laquelle j'ai rapporté les événements qui ont suivi notre rencontre de mai 2012.»

M. Dale a expliqué qu'il écrivait un article sur une parcelle publique adjacente à la maison de M. Ford que ce dernier voulait acheter, et qu'il s'est donc rendu sur place pour jeter un coup d'oeil, lorsque le maire est sorti de chez lui pour le confronter.

Selon le journaliste, il ne s'est jamais trouvé sur la propriété du maire, pas plus qu'il n'a pris de clichés.

Tard mercredi soir, M. Dale a également décidé d'abandonner toute menace de poursuite judiciaire contre ZoomerMedia qui, à son tour, a présenté des excuses pour l'entrevue menée par M. Black.

Dans une déclaration, ZoomerMedia dit «regretter sincèrement» le rôle qu'il a joué dans la «diffusion des mots offensants prononcés par M. Ford», et s'en excuse.

«Nous pouvons confirmer que ces mots ne seront plus jamais diffusés sur aucune de nos stations de télévision ou aucun de nos sites internet», ajoute la déclaration.

M. Dale a écrit sur Twitter pour dire qu'il appréciait la déclaration de ZoomerMedia et qu'il n'intenterait pas de poursuite, ajoutant qu'il est «difficile de comprendre comment les propos du maire ont pu être diffusés».

INOLTRE SU HUFFPOST

Rob Ford ne démissionnera pas