NOUVELLES
18/12/2013 05:20 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

John Kerry stupéfait des destructions à Tacloban après Haiyan

Le secrétaire d'Etat américain s'est rendu mercredi à Tacloban, une des villes les plus meurtries par le passage du typhon Haiyan sur le centre des Philippines le mois dernier, et a exprimé sa stupeur devant l'ampleur des destructions.

"Je n'avais jamais vu jusqu'alors une destruction à une telle échelle", a déclaré le secrétaire d'Etat aux journalistes, lors de sa visite dans un centre américain d'aide aux rescapés.

"C'est vraiment stupéfiant. Ca ressemble à une zone de guerre, et pour beaucoup de gens, ça l'est", a-t-il ajouté. "Il faut le voir pour le croire, et le vivre pour le comprendre".

Tacloban, une ville de 220.000 habitants sur l'île de Leyte (centre), a été dévastée le 8 novembre par Haiyan, un des typhons les plus puissants à avoir touché terre.

Plus de 8.000 persones sont mortes ou portées disparues, dont 5.000 à Tacloban seulement.

Les Etats-Unis, ancienne puissance coloniale des Philippines (au 20e siècle) et actuel allié, ont été le principal contributeur à l'effort d'aide internationale après la tempête, avec l'envoi d'un porte-avions et d'une flotille, d'un millier de Marines et une aide de 20 millions de dollars.

"Au nom du président (Barack) Obama et du peuple américain, je suis honoré d'être ici pour vous présenter nos condoléances", a déclaré John Kerry. "Le mois dernier, le typhon a brisé le coeur des gens, mais il est évident qu'il n'a pas brisé l'esprit des gens d'ici".

A Manille, le président philippin Benigno Aquino a annoncé un plan de reconstruction des régions dévastées, pour un total de 8,17 milliards de dollars, sur quatre ans.

A Tacloban, beaucoup de rescapés continuent de vivre dans des refuges surpeuplés ou des bicoques de fortune, près de six semaines après la catastrophe.

Une odeur de pourriture continue de flotter dans les rues et les autorités peinent à rétablir les services de base.

"Nous essayons de rallumer l'esprit de Noël mais ce n'est pas facile quand on vient de perdre des proches", a déclaré le prêtre Amadeo Alvero, qui a administré l'extrême-onction à des centaines de victimes de la tempête.

Les Philippines sont le seul grand pays catholique d'Asie, héritage de la colonisation espagnole (jusqu'à la fin du 19e siècle).

jvg/cgm/fmp/ia

PLUS:hp