POLITIQUE
18/12/2013 04:13 EST | Actualisé 18/12/2013 04:13 EST

Le gouvernement assouplit sa position sur le cannabis

Shutterstock
cannabis background

OTTAWA - Le gouvernement fédéral, pourfendeur d'un assouplissement de la loi interdisant le cannabis dans le pays, a semblé mercredi être disposé à revenir en partie sur la ligne dure qu'il tient sur cette question.

Dans un entretien aux quotidiens du groupe de presse Sun Media, le ministre de la Justice Peter MacKay a dit envisager la possibilité de mettre à l'amende les personnes trouvées en possession d'une petite quantité de cannabis, plutôt que de les poursuivre en justice.

"Il n'est pas question de décriminaliser ou de légaliser la marijuana mais plutôt d'offrir aux policiers des options supplémentaires. Les contraventions pourraient s'ajouter à d'autres sanctions ou encore remplacer les sanctions actuelles", a déclaré le ministre conservateur.

"Nous n'avons pas encore pris de décision mais nous allons évaluer les possibilités l'année prochaine", a précisé M. MacKay.

Il s'agit d'un changement de ton marqué du gouvernement conservateur, qui a fortement critiqué la proposition du chef du Parti libéral, Justin Trudeau, de légaliser l'usage de la marijuana.

Justin Trudeau, fils du l'ancien premier ministre Pierre Elliott Trudeau, avait dévoilé en août que l'un de ses frères avait été inculpé pour possession de cannabis, peu avant sa mort en 1998.

M. Trudeau a aussi admis avoir lui-même fumé du cannabis à quelques reprises, dont une fois alors qu'il était en poste au Parlement. Il soutient que la combinaison de ces deux expériences l'a poussé à proposer la légalisation du cannabis au Canada.

Par ailleurs, les chefs de police du Canada ont, à plusieurs reprises, sommé le gouvernement d'assouplir la loi sur les stupéfiants afin de réduire les coûts des poursuites pour de simples cas de possession de cannabis.

Les études les plus récentes indiquent qu'un million de Canadiens fument du cannabis sur une base régulière.

Légaliser le cannabis: pour ou contre?

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.