NOUVELLES
18/12/2013 10:40 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Frank Klopas devient le nouvel entraîneur et directeur du personnel chez l'Impact (VIDÉO)

MONTRÉAL - Frank Klopas devient l'entraîneur-chef et directeur du personnel chez l'Impact, et l'organisation montréalaise estime avoir trouvé en ce Grec d'origine, qui a dirigé le Fire de Chicago, un juste milieu entre le très nord-américain Jesse Marsch et le Suisse aux fortes racines européennes Marco Schällibaum.

Klopas, qui a signé un contrat de trois ans avec le club montréalais, a joué en tant qu'attaquant en Grèce et dans la MLS, en plus de marquer 12 buts en 39 sélections avec l'équipe nationale des États-Unis. Il a par ailleurs agi comme entraîneur et/ou directeur technique avec le Fire dans la MLS pendant trois saisons.

L'homme de 47 ans a été choisi parce qu'il a une forte expérience sur deux continents, et aussi parce que son approche concorde avec la philosophie du club.

«Il a une culture européenne parce qu'il a joué là-bas, et en même temps il a une bonne expérience de la MLS et du soccer nord-américain, a dit le directeur sportif Nick De Santis de celui qui a notamment joué au soccer en salle avec le Sting de Chicago dans les années 1980. Il comprend la mentalité européenne et il a un long parcours comme joueur en MLS et avec l'équipe nationale américaine, alors il nous apporte le meilleur des deux mondes.»

Klopas succède à Schällibaum, que le club a préféré ne pas ramener en 2014 même s'il a rempli son mandat en amenant l'équipe en séries de la MLS pour la première fois de son histoire, un an après avoir remplacé Marsch. L'Impact a toutefois connu une fin de parcours désastreuse en 2013, participant aux éliminatoires de justesse alors qu'il se dirigeait initialement vers une qualification facile. Et c'est là un déclin que la direction ne lui a pas pardonné, a laissé entendre De Santis.

Klopas, lui, a vu le Fire être éliminé de justesse cet automne, un rang derrière l'Impact, sauf que son équipe a connu le parcours inverse — une excellente deuxième moitié de saison après un départ difficile.

«Il comprend à quels niveaux nous avons besoin de nous améliorer», a noté De Santis.

«Avec le départ d'Alessandro Nesta, nous devons nous renflouer sur la ligne défensive, et il faut aussi ajouter de la profondeur à l'avant, notamment sur les ailes au milieu», a donné Klopas comme exemples, lui qui aura le dernier mot sur le choix des joueurs à recruter d'ici le début de la prochaine campagne.

«Mais j'aime la façon dont cette équipe construit le jeu en allant vers l'avant, tout en reconnaissant la nécessité d'être bien organisée en défensive, a ajouté Klopas, qui a dit aimer la présence des nombreux joueurs aux capacités techniques à Montréal. Cette équipe doit poursuivre dans la continuité, continuer de bâtir sur ce qu'elle a acquis au fil de ses deux premières années (dans la MLS).»

Klopas a dit avoir été entiché par l'offre de l'Impact en raison du dévouement dont fait preuve le président Joey Saputo à l'endroit des succès du club, mais aussi par la passion des partisans montréalais. Il a également dit adorer la ville de Montréal, qu'il a souvent visitée avec son épouse pendant le temps des Fêtes, entre ses carrières de joueur et d'entraîneur.

Klopas a également dit avoir accepté le défi montréalais parce qu'il apprécie le fait qu'il y a plusieurs joueurs d'expérience chez l'Impact, et aussi un groupe grandissant de jeunes espoirs provenant de l'Académie.

«J'ai notamment regardé le travail qui se faisait avec l'Académie et le club s'en va assurément dans la bonne direction», a souligné celui qui a une fiche globale de 39-29-23 comme entraîneur-chef en MLS.

Comme joueur, Klopas a par ailleurs remporté quatre championnats nationaux en Grèce, une Super Coupe grecque et une Coupe de la ligue, ainsi que la Coupe MLS et la Coupe des États-Unis avec le Fire. Il a participé à la Coupe du monde de 1994.

Malgré l'arrivée en poste d'un nouveau pilote, le personnel d'entraîneurs adjoints restera en place chez l'Impact, à l'exception de Philippe Eullaffroy. Celui-ci se consacrera seulement à son rôle de directeur de l'Académie, ainsi qu'à la mise sur pied de la nouvelle équipe U-23 en PDL.

C'est donc dire que Mauro Biello sera le bras droit de Klopas, comme il l'a été pour Schällibaum et Marsch.

«Mauro a toujours été loyal à l'endroit de ce club et il n'y a aucun doute dans mon esprit qu'un jour, il va être un grand entraîneur pour cette équipe, a dit De Santis lorsqu'on lui a demandé si Biello avait été considéré pour le poste d'entraîneur-chef. Entre-temps, il va continuer d'apprendre auprès de Frank, et profiter de l'expérience qu'il a en MLS, tout en s'avérant utile en apportant son vécu à lui.»

Le directeur des opérations soccer Matt Jordan a pour sa part été promu au rôle de directeur technique. Il se rapportera toujours à De Santis, qui désormais se concentrera exclusivement sur l'équipe première.

«Frank va travailler étroitement avec Matt, et les deux vont se rapporter à moi. Mais c'est Frank qui aura le dernier mot sur le choix des joueurs, tandis que Matt va plutôt s'occuper des négociations de contrat et du repêchage, notamment», a précisé De Santis.