NOUVELLES
18/12/2013 02:00 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

1,2 milliard $ US de cocaïne transite par l'Afrique de l'Ouest chaque année

NATIONS UNIES, États-Unis - De la cocaïne d'une valeur de 1,2 milliard $ US transite chaque année par l'Afrique de l'Ouest, et le Conseil de sécurité est très inquiet des liens de plus en plus étroits entre le trafic de drogue et le terrorisme, a indiqué l'ONU mercredi.

Le Conseil de sécurité a diffusé une déclaration présidentielle après une séance d'information technique du secrétaire général, Ban Ki-moon, concernant les menaces à la stabilité dans une région où les frontières sont perméables, les gouvernements mal financés et les groupes extrémistes très actifs.

L'Afrique de l'Ouest est devenue depuis quelques années le nouveau point de transition de la cocaïne en provenance de l'Amérique latine et à destination de l'Europe.

Les diplomates soulignent que la région produit désormais ses propres drogues, notamment des méthamphétamines.

M. Ban affirme que l'Afrique de l'Ouest compte maintenant «plus d'un million d'utilisateurs de drogues illicites», ce qui nuit au développement de la région.

La région est le théâtre «d'une augmentation constante des infections au VIH dues aux drogues intraveineuses», a dit au Conseil de sécurité Iouri Fedotov, directeur exécutif de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (UNDOC). M. Fedotov a ajouté que les liens entre les narcotrafiquants et les groupes extrémistes de la région sont «de plus en plus évidents».

La déclaration présidentielle demande aux pays de l'Afrique de l'Ouest de collaborer pour resserrer leurs frontières et améliorer la lutte contre le trafic de drogue. M. Ban a mis en contraste «la faible coordination gouvernementale» dans la région avec les liens étroits qui existent entre les narcotrafiquants.

Selon M. Fedotov, 33 tonnes de cocaïne sont passées par l'Afrique de l'Ouest en 2010, dont 18 tonnes à destination de l'Europe. Un sommet de 47 tonnes avait été atteint en 2007, et les quantités auraient recommencer à grimper au cours des dernières années.

PLUS:pc