NOUVELLES
17/12/2013 01:14 EST | Actualisé 16/02/2014 05:12 EST

Washington réexamine les conditions d'arrestation d'une diplomate indienne

Les Etats-Unis ont annoncé mardi le réexamen des conditions d'arrestation d'une diplomate indienne la semaine dernière à New York, une interpellation de quelques heures qui provoque une crise diplomatique entre Washington et New Delhi.

"Nous sommes en train de regarder les procédures qui ont entouré cette arrestation afin de nous assurer qu'elles ont été adéquates", a écrit dans un bref communiqué la porte-parole adjointe du département d'Etat, Marie Harf, à la suite de l'interpellation jeudi par la police à New York de la consule générale adjointe de l'Inde, Devyani Khobragade, pour une affaire de visa d'une employée de maison.

"Les Etats-Unis et l'Inde jouissent d'une large et profonde amitié et cet épisode isolé n'est pas représentatif des liens étroits et respectueux que nous entretenons", a dit Mme Harf.

La responsable américaine avait indiqué lundi que la consule générale adjointe bénéficiait d'une "immunité consulaire" aux Etats-Unis seulement dans le cadre de ses fonctions.

New Delhi a pris mardi des mesures de rétorsion contre Washington en réaction à cette arrestation.

L'Inde a notamment ordonné le retrait de cartes d'identité remises aux fonctionnaires américains en poste et leur permettant de passer plus rapidement les contrôles dans les aéroports et autres lieux publics.

Le ministre indien des Affaires étrangères Salman Khurshid avait prévenu que son pays allait prendre des mesures après l'interpellation de la diplomate alors qu'elle déposait ses enfants à l'école à New York. Les conditions de cette arrestation sont "totalement inacceptables", a dit le ministre.

Mme Khobragade avait été arrêtée jeudi pour des soupçons de fausse déclaration concernant le visa de son employée de maison. Elle a été relâchée après quelques heures de détention.

nr/bdx

PLUS:hp