Les repas de famille et autres réjouissances de fin d'année s'avèrent parfois éreintants pour certains, et peuvent même déclencher des épisodes de stress, voire de dépression. Conseils de deux psychiatres américains pour "prendre soin de soi" pendant cette période de l'année.

"Des attentes bien trop élevées envers cette période de vacances - que ce soit côté cuisine, cadeaux ou relations familiales - peuvent engendrer de l'anxiété et même des dépressions", explique le Dr. Mallay Occhiogrosso, psychiatre américaine à la Payne Whitney Clinic et aux New York-Presbyterian Hospital/Weill Cornell Medical Center. "Il est important de prendre soin de soi en priorité, et de ne pas se fixer des objectifs de fêtes trop irréalistes".

"Pendant les vacances, nos vies deviennent encore plus stressantes, car nous essayons de mener à bien nos responsabilités habituelles avec en plus la préparation des vacances et des dynamiques familiales souvent compliquées," ajoute le Dr. Maria A. Oquendo, psychiatre aux New York-Presbyterian Hospital/Columbia University Medical Center.

Voici leurs conseils pour garder la tête froide pendant les fêtes de fin d'année:

1. Pour ceux qui éprouvent des difficultés familiales, il est conseillé de consulter pour se faire aider. Les personnes seules pourront dédier un peu de leur temps à des associations caritatives pour rencontrer de nouvelles personnes.

2. Si le stress devient trop pesant, il est conseillé de faire une pause d'au moins quinze minutes, et d'en profiter pour s'aérer en faisant de la marche rapide dans le quartier.

3. Éviter le perfectionnisme dans les préparatifs. "Mettez au point un budget shopping pour les courses de fin d'année, et ne le dépassez pas".

4. Il faut se fixer des attentes réalistes pour cette période et essayer d'accepter sa famille et ses amis comme ils sont.

5. Se rappeler des défunts. Les fêtes de fin d'année peuvent être très difficiles pour les personnes qui ont perdu un proche. Il est conseillé d'en parler et d'évoquer la mémoire des défunts en cette période.

6. Prendre du recul. "Réfléchissez à ce que cette période signifie vraiment pour vous et votre famille: temps partagé, fête religieuse, réflexions sur sa vie et son avenir - et surtout gardez un certain recul par rapport à tout cela", conseillent les psychiatres.

À VOIR AUSSI:

Loading Slideshow...
  • Lundi: le réveil

    Partez du bon pied en investissant dans un réveille-matin pour vous réveiller avec de la musique (pas les nouvelles, trop stressantes!). Évitez ainsi les sonneries stridentes qui mettent de mauvaise humeur dès le matin.

  • Mardi: le ciel

    Regardez le ciel, même si vous êtes en ville. Promenez-vous dans les parcs pour profiter des rayons du soleil afin de combler le manque de lumière dû à l'hiver.

  • Mercredi: un peu de retard

    Accordez-vous d'arriver en retard au bureau: ça ne vous tuera pas (mais ne culpabilisez pas!), vous passerez un peu plus de temps avec votre conjoint ou vos enfants... et vous gagnerez en sentiment de liberté.

  • Jeudi: bain et crème

    La fin de semaine tarde à arriver et vous commencer à vous sentir fatiguée. Faites-vous plaisir avec un bon bain plein de mousse. Puis hydratez-vous avec une crème parfumée.

  • Vendredi: des compliments

    Repensez à votre semaine et faites-vous des compliments: songez à vos réussites et non pas à ce qui n'a pas marché. Pensez à ce que vous avez accompli; bref soyez positive!

  • Samedi: l'épicerie

    Choisissez une heure où il y a moins de monde, comme le midi ou encore plus tard le soir. Osez le changement: des nouvelles marques, des légumes que vous n'avez jamais cuisinés auparavant, des fruits colorés à mettre dans un beau bol sur la table...

  • Dimanche: l'excès

    C'est le jour de la semaine où vous avez tous les droits: rester en pyjama toute la journée, déjeuner au lit, manger de la crème glacée...

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.