NOUVELLES
17/12/2013 06:19 EST | Actualisé 16/02/2014 05:12 EST

Retour aux sources pour Bute

Les pommettes rouges et le regard pétillant de Lucian Bute contrastaient avec la température glaciale et le ciel gris, mardi, tandis que le boxeur se livrait à un entraînement de routine au centre Claude-Robillard.

« Je suis mieux dans ma peau, je suis plus concentré, plus détendu et la main va bien, a admis Bute. Je suis très, très content d'être resté à Montréal. »

Son entraîneur, Stéphan Larouche, a remarqué que son poulain avait retrouvé son appétit pour l'entraînement, à un mois de son combat contre Jean Pascal. « Ça me rappelle sa fraîcheur des débuts, a confié Larouche. Il rentre ici et il est content. Il s'amuse avec les boxeurs amateurs. Lucian n'est pas une vedette dans le gym, il est souvent discret. C'est un peu ça qu'on voulait retrouver, nos habitudes d'antan, à l'époque où il est devenu champion du monde. »

Le Roumain a indiqué qu'en dépit du froid intense et de la grisaille hivernale, il adorait s'entraîner à Montréal et avait l'impression de « retourner aux sources ».

« Ce n'est pas plus difficile que d'aller en Floride, a assuré le boxeur de 33 ans. Ce n'est pas la première fois qu'on reste à Montréal, même si ça fait longtemps depuis la dernière fois. Je me sens bien, je suis dans ma bulle. Je vais au gymnase et je retourne à la maison avec ma femme, où je peux relaxer, être tranquille. »

La présence de sa femme, Elena, ainsi que celle de ses amis et de ses proches, lui permet d'ailleurs de déconnecter de la boxe, de son mode de vie spartiate, une journée par semaine. Un aspect considérable, qui tranche avec ses camps précédents, de l'avis même du principal intéressé.

Larouche a ajouté que son attitude tranchait avec celle qu'il avait avant son combat contre Carl Froch. Selon lui, Bute était à ce moment « un robot », sans émotion.

Bute affrontera Jean Pascal le 18 janvier au Centre Bell.

PLUS:rc