NOUVELLES
17/12/2013 08:59 EST | Actualisé 16/02/2014 05:12 EST

Un policier reconnu coupable d'inconduite lors du Sommet du G20 à Toronto

PC

TORONTO, Cananda - Un policier qui avait arrêté un homme portant un «bandana» autour de son cou lors du tumultueux sommet du G20 à Toronto, il y a trois ans, a été reconnu coupable d'inconduite mardi, le premier verdict du genre lié à cet événement.

Un tribunal des services policiers a jugé que le policier Vincent Wong avait illégalement arrêté Jay Wall au motif qu'il était déguisé avec l'intention de commettre une infraction.

Le policier et son collègue, Blair Begbie, étaient accusés d'avoir arrêté Jay Wall illégalement.

Pour établir la culpabilité du policier, l'arbitre Walter Gonet, un juge à la retraite, s'est appuyé sur des preuves «claires et convaincantes» montrant que M. Wong n'avait aucun motif raisonnable d'arrêter M. Wall le 27 juin 2010.

M. Gonet a estimé que les circonstances de l'arrestation de Jay Wall dépassaient «le bon sens».

Le policier Begbie, qui faisait face à la même accusation, a été acquitté.

L'arbitre a déjà acquitté un autre policier lui aussi accusé d'arrestation illégale, tandis que les accusations portées contre un quatrième policier ont été retirées durant une audience.

Des accusations d'inconduite ont été déposées contre plus de 30 policiers en lien avec le sommet du G20 à Toronto, lors duquel les policiers ont procédé à l'une des plus grandes arrestations de masse de l'histoire canadienne. Plus d'un millier de personnes avaient été arrêtées.

Plus tôt en décembre, un autre policier de Toronto, Babak Andalib-Goortani, a été condamné à une peine de 45 jours après avoir été reconnu coupable d'agression contre une manifestant durant le sommet.

Le policier a été condamné pour agression avec une arme en utilisant une force excessive durant l'arrestation du manifestant Adam Nobody le 26 juin 2010 sur le terrain de la législature ontarienne.

Le policier, qui est en liberté sous caution durant la procédure d'appel, a été suspendu sans salaire en attendant la décision.

INOLTRE SU HUFFPOST

Émeutes au Sommet du G20