NOUVELLES
17/12/2013 07:03 EST | Actualisé 16/02/2014 05:12 EST

Marie-Michèle Gagnon ajoute à sa bonne séquence avec une 6e place au slalom

COURCHEVEL, France - Marie-Michèle Gagnon a obtenu un cinquième 'top-10' en huit courses de la Coupe du monde de ski alpin cette saison, mardi, quand elle a pris le sixième rang du slalom de Courchevel.

La Québécoise de 24 ans a ainsi terminé parmi les 10 premières pour la deuxième fois cette saison lors d'un slalom, après sa cinquième place acquise à Levi, en Finlande. Elle a aussi eu deux 'top-10' en super-G et un autre en slalom géant, ce qui est évidemment de bon augure pour les Jeux olympiques de Sotchi.

«Je fais preuve de constance, je suis excitée. J'ai vraiment l'impression d'être dans une séquence magique en ce moment», a commenté Gagnon, qui a enregistré un temps d'une minute et 46,81 secondes à l'issue des deux manches, à un peu moins de deux secondes de la gagnante Marlies Schild (1:45,17).

«Tout va comme prévu et je bâtis. Je suis en train de me prouver à moi-même que je peux pousser et quand même finir la course, a continué l'athlète de Lac-Etchemin.

«Ça n'a pas été facile aujourd'hui, c'est certain, a-t-elle par ailleurs dit. Surtout que je ne m'étais pas entraînée en slalom depuis longtemps. Je voulais juste me rendre en bas sans trop de mal, alors c'est certain que je suis contente.»

Schild a remporté le 34e slalom de sa carrière en Coupe du monde, ce qui lui a permis d'égaler le record de Vreni Schneider à ce chapitre. Elle a réussi le coup après avoir accusé un déficit de temps sur sa soeur cadette.

L'ancienne championne du monde du slalom était troisième après la première manche, alors que Bernadette Schild avait obtenu le meilleur chrono de la séance disputée en matinée. Mais la soeur aînée a affiché un temps de 53,26 secondes en deuxième manche pour décrocher la victoire devant la Suédoise Frida Hansdotter (1:45,50). Bernadette Schild, qui à 23 ans est de neuf ans la cadette de sa soeur, a pris le troisième rang en 1:46,39.

«C'est un grand poids qui s'enlève de mon corps et de mon coeur, a dit Marlies Schild de sa victoire. Voilà presque deux ans que j'avais remporté ma dernière victoire, et tout le monde me demandait quel était le problème. Je ne me sentais pas bien depuis un bon moment.»

Égaler le record de Schneider, établi entre les années 1986 et 1995, a été un boni aux yeux de Schild.

«Lindsey (Vonn) disait toujours que si tu établis des records, ce sera la seule chose dont tu te souviens. Je ne crois pas que ce soit le plus important, a déclaré Marlies Schild. Les records signifient seulement que tu es une bonne skieuse. Je suis contente que ce soit fini.»

La saison dernière, Schild s'est arrêtée de skier en mars afin de se remettre d'une autre blessure au genou. Elle est toutefois restée affamée.

«J'ai perdu certaines années à cause des blessures et j'ai toujours eu l'impression que j'aurais pu en faire plus, et c'est pourquoi je suis encore ici, a-t-elle dit. J'ai eu des problèmes de dos et j'ai été opérée au genou. Je ne sais pas si je pourrais passer à travers ça de nouveau. Je pensais beaucoup, je pensais trop. Maintenant, j'ai retrouvé ma confiance.»

La championne du monde en titre Mikaela Shiffrin, qui était septième après la première manche, s'est contentée de la 12e place.

La Québécoise de Mont-Tremblant Brittany Phelan a quant à elle pris la 27e place en 1:49,46. Les Canadiennes Erin Mielzynski et Mikaela Tommy n'ont pas complété la première manche, tandis qu'Elli Terwiel ne s'est pas qualifiée pour la deuxième manche.

Tessa Worley, la Française qui a remporté un slalom géant le week-end dernier à Saint-Moritz, a été transportée à l'hôpital après avoir chuté pendant la première manche. Elle a subi une déchirure ligamentaire au genou droit et elle ratera les JO de Sotchi.

PLUS:pc