NOUVELLES
17/12/2013 05:36 EST | Actualisé 16/02/2014 05:12 EST

Londres: l'agrandissement des aéroports existants privilégié (rapport)

L'agrandissement d'Heathrow ou de Gatwick figure parmi les options retenues mardi pour augmenter la capacité aéroportuaire de Londres mais la commission en charge du dossier n'a toutefois pas exclu la construction d'un nouvel aéroport dans l'estuaire de la Tamise.

Dans un rapport préliminaire, la commission Davies, qui doit remettre son rapport final à l'été 2015 après les prochaines élections législatives, a retenu comme options privilégiées la construction d'une troisième piste à Heathrow (ouest de Londres), l'extension de la piste nord d'Heathrow ou la construction d'une deuxième piste à Gatwick (sud de Londres).

La construction d'un nouvel aéroport dans l'estuaire de la Tamise, à l'est de la capitale, n'a en revanche pas été retenue pour l'instant en raison de "défis et d'incertitudes trop nombreux à ce stade".

Mais la commission mise en place par le gouvernement n'a toutefois pas exclu cette hypothèse - qui a les faveurs du maire de Londres, Boris Johnson, et est surnommée "Boris Island" - et la réexaminera au premier semestre 2014.

Ces options renforcent donc l'hypothèse Heathrow, qui est déjà le premier aéroport mondial pour le trafic international de passagers.

Selon la commission Davies, "il y a besoin d'une piste supplémentaire dans le sud-est (du pays) d'ici 2030 (...). Le problème de capacité n'est pas encore critique mais il le deviendra bientôt si aucune décision n'est prise".

Le dernier gouvernement travailliste était en faveur de la construction d'une troisième piste à Heathrow mais cette option a été écartée par l'actuel gouvernement conservateurs-libéraux démocrates à son arrivée au pouvoir en 2010.

Le problème du manque de capacité aéroportuaire pour desservir Londres agite la classe politique britannique depuis des années, l'expansion d'Heathrow suscitant de nombreuses réserves.

Boris Johnson a jugé mardi qu'un agrandissement d'Heathrow, "entraînerait plus de nuisances sonores pour des millions de gens" dans l'ouest de la métropole.

"Un nouvel aéroport dans l'estuaire est la seule option crédible qui reste pour bâtir un +hub+ et la seule permettant de défendre la prétention de ce pays d'être la capitale financière, commerciale et économique d'Europe", a ajouté le bouillonnant maire conservateur de Londres.

rjm-mg/jmi/ml

PLUS:hp