NOUVELLES
17/12/2013 07:01 EST | Actualisé 16/02/2014 05:12 EST

GB: entrée en vigueur au 1er janvier de restriction pour les aides sociales aux Européens

Les demandeurs d'emploi issus de l'Union européenne ne pourront plus prétendre, à compter du 1er janvier, à l'allocation chômage lors des trois premiers mois de leur séjour au Royaume-Uni, a annoncé mercredi le Premier ministre britannique David Cameron.

La mesure avait été annoncée fin novembre mais aucune date n'avait alors été avancée pour sa mise en oeuvre.

"La nouvelle restriction entre en vigueur à compter du 1er janvier", selon un communiqué de Downing Street, précisant que cette mesure vise à "empêcher des personnes d'abuser du système de protection sociale au Royaume-Uni".

La date de mise en oeuvre coïncide avec la levée des restrictions visant les Roumains et les Bulgares sur le marché du travail dans neuf pays européens dont le Royaume-Uni.

Les citoyens roumains et bulgares, qui n'ont actuellement le droit d'exercer qu'un nombre limité de métiers, auront à partir du 1er janvier 2014 un accès libre au marché du travail au Royaume-Uni. Cette mesure alimente les appréhensions dans le pays.

"Les Britanniques qui travaillent dur redoutent à juste titre que les migrants viennent ici pour profiter de nos services publics et de notre système de protection sociale", a déclaré M. Cameron.

"En accélérant la mise en oeuvre de ces nouvelles restrictions, nous allons rendre le Royaume-Uni moins attractif pour les migrants européens désireux de venir ici, et d'essayer de vivre aux dépens de l'Etat. Mon message est clair: si le Royaume-Uni est très ouvert aux affaires, nous n'accueillerons pas les personnes qui ne veulent pas contribuer" au système, a ajouté le Premier ministre.

La suppression de cette allocation chômage - d'un montant minimum de 56,80 livres (67 euros ou 90 dollars) par semaine - entre dans le cadre, plus large, du durcissement de l'accès aux aides sociales pour les immigrés, annoncé par le gouvernement ces dernières semaines.

Parmi ces mesures prises sur fond de montée en puissance du parti anti-immigration et europhobe Ukip, l'allocation chômage est limitée, depuis vendredi, à une durée de six mois pour les demandeurs d'emploi européens sans perspective d'emploi.

Autre décision, les chômeurs européens ne pourront plus percevoir d'allocation logement, quelle que soit la période depuis laquelle ils résident au Royaume-Uni. Aucune date n'a encore été annoncée pour la mise en oeuvre de cette dernière mesure.

bed/dh/jeb

PLUS:hp