NOUVELLES
17/12/2013 05:48 EST | Actualisé 16/02/2014 05:12 EST

Après la purge, l'élite nord-coréenne jure fidélité au leader

L'élite politique et militaire de Corée du Nord a publiquement renouvelé mardi son allégeance à Kim Jong-un, cinq jours après l'exécution de Jang Song-thaek, oncle du dirigeant nord-coréen considéré jusqu'alors comme le numéro deux du régime.

Kim Jong-un a présidé une grande cérémonie organisée à Pyongyang pour le deuxième anniversaire de la mort de son père, Kim Jong-il, auquel il a succédé.

La télévision d'État a diffusé des images du jeune dirigeant, qui aurait une trentaine d'années, assis au centre d'une tribune sous une vaste fresque rouge représentant un
drapeau orné d'un portrait souriant de son père. Manquait toutefois à la tribune une personnalité de choix, sa tante Kim Kyung-hui, soeur de Kim Jong-il et épouse de Jang. Avec son mari, elle formait il y a peu encore le couple le plus puissant au sein du régime nord-coréen.

La Corée du Nord a connu de nombreuses purges durant ses 65 années d'existence depuis sa création par Kim Il-sung, grand-père de Kim Jong-un, mais il est rare qu'une disgrâce touche un dignitaire aussi éminent que Jang et de manière aussi publique, soudaine et spectaculaire.

Dans les jours précédant le deuxième anniversaire de la mort de Kim Jong-il, la chute de cet oncle a été accompagnée d'une campagne de propagande insistant sur la poursuite par le jeune Kim de l'oeuvre de son père.

En à peine deux ans, Kim Jong-un a pourtant déjà mis à l'écart la quasi-totalité de la vieille garde du régime pour la remplacer par des personnalités plus proches de sa génération.

Il a déjà remplacé à quatre reprises le chef d'état-major de l'Armée populaire de Corée (APC) alors que le poste avait changé trois fois de mains durant les 17 années de pouvoir de son père.

Ses thuriféraires mettent en parallèle la construction accélérée d'une station de ski près de Wonsan, sur la côte orientale du pays, et sa rapide ascension vers le pouvoir pour mettre en valeur ce qui est présenté comme une caractéristique propre au jeune dirigeant : la réalisation rapide d'un projet ou d'un objectif.

Choe Ryong-hae, apparatchik évoluant depuis des décennies autour de la famille Kim mais seulement sorti de l'ombre il y a trois ans, apparaît désormais comme le conseiller le plus influent de Kim Jong-un.

Lundi, il s'est adressé à des militaires rassemblés devant le mausolée de Kumsusan, le Palais du Soleil, où repose dans un cercueil en verre le corps embaumé de Kim Jong-il.

« L'APC est l'armée éternelle de Kim Il-sung, Kim Jong-il et Kim Jong-un et restera l'armée de Kim Jong-un pour le défendre jusqu'à la mort et faire uniquement respecter sa direction », a-t-il dit selon l'agence de presse officielle KCNA.

PLUS:rc