NOUVELLES
16/12/2013 08:58 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Washington n'accordera pas l'amnistie à Snowden, malgré ce que dit la NSA

WASHINGTON - Un responsable de l'agence de sécurité américaine (NSA) qui a laissé entendre que les États-Unis considéraient amnistier Edward Snowden exprimait une opinion personnelle, a affirmé la Maison Blanche, lundi.

Le porte-parole Jay Carney a confirmé que le président Barack Obama n'a pas changé d'idée: M. Snowden est accusé de crime grave et il devrait être rapatrié aux États-Unis.

M. Carney a ajouté que l'ancien analyste de la NSA aurait un procès en règle si la Russie, qui lui a accordé l'asile temporaire, le rendait aux États-Unis.

Ces commentaires de la Maison-Blanche surviennent après qu'un responsable de la NSA, Richard Ledgett, eut affirmé qu'il valait la peine de discuter de l'amnistie d'Edward Snowden, en réunissant les bonnes conditions.

M. Ledgett dirige l'équipe qui évalue les conséquences découlant des révélations de M. Snowden, qui a révélé aux médias le programme de surveillance téléphonique de masse de Washington.

M. Ledgett a ajouté qu'il faudrait garantir que le reste des informations volées par l'ancien employé pourrait être sécurisé afin de prévenir d'autres fuites. Il a affirmé au réseau de nouvelles CBS que cette garantie devrait être très élevée.

PLUS:pc