NOUVELLES
16/12/2013 03:26 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Vitali Klitschko renonce à son titre, peut-être au profit de Bermane Stiverne

MONTRÉAL - Vitali Klitschko a décidé de quitter la boxe afin de se concentrer sur la politique ukrainienne et son rôle de chef de l'opposition, une décision qui aura un impact direct sur la suite de la carrière du Québécois Bermane Stiverne.

Klitschko a renoncé à son titre de champion du monde WBC des poids lourds, lundi, et il a dit ne pas s'attendre à combattre de nouveau alors qu'il tentera d'être élu président dans son pays natal, où les citoyens manifestent depuis des semaines contre la décision du président Viktor Yanukovych de tourner le dos à l'Union européenne et de se rapprocher de la Russie.

Stiverne était l'aspirant no 1 au titre de Klitschko et attendait depuis plusieurs mois que l'Ukrainien se décide à l'affronter. Il devrait maintenant pouvoir disputer un combat de championnat contre l'aspirant no 2 Chris Arreola, a fait savoir le promoteur québécois de Stiverne, Camille Estephan, le grand patron de Eye of the Tiger Management.

Celui-ci, qui se trouvait à Las Vegas aux côtés de Stiverne, lundi, comptait se rendre à Los Angeles afin de rencontrer les instances du WBC mardi et d'en obtenir la confirmation.

Estephan a dit espérer que le combat ait lieu en mars ou avril.

Estephan prévoyait aussi profiter de sa rencontre avec le WBC afin de faire avancer le dossier du litige entre Stiverne et Don King, l'ancien promoteur du boxeur québécois.

Le désistement de Klitschko devrait être doublement à l'avantage de Stiverne, a noté Estephan lors de sa conversation téléphonique avec La Presse Canadienne. Non seulement les chances du boxeur québécois de l'emporter seront-elles augmentées, mais l'affrontement risque d'être plus payant financièrement pour lui.

«Si on avait affronté Klitschko, le champion aurait empoché 70 pour cent de la bourse, tandis que maintenant, ce sera plus à notre avantage», a souligné Estephan.

«Quoiqu'il en soit, on espère avoir un cadeau sous le sapin un petit peu avant Noël», a conclu le promoteur.

Le World Boxing Council a par ailleurs donné à Klitschko le titre de «champion émérite», une décision qui lui permettrait de défier le nouveau champion directement s'il devait décider de reprendre sa carrière.

PLUS:pc