NOUVELLES
16/12/2013 11:56 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Uderzo n'est pas victime d'abus de faiblesse

Albert Uderzo, le cocréateur d'Astérix avec René Goscinny, n'est pas victime d'abus de faiblesse, contrairement à ce que soutenait sa fille unique, Sylvie Uderzo, qui avait porté plainte contre X en 2011.

Les juges d'instruction du parquet de Nanterre, en France, ont rendu la semaine dernière une ordonnance de non-lieu. Selon eux, les charges sont insuffisantes.

Ils considèrent le dessinateur comme un homme « lucide » et possédant « une pleine capacité à prendre des décisions ».

Rappelons qu'une véritable bataille judiciaire oppose Sylvie Uderzo à son père depuis plusieurs années.

Selon elle, certains membres de l'entourage de son père, âgé de 86 ans, profitent de son état de santé pour abuser de ses largesses. En jeu, un empire financier de plusieurs dizaines de millions d'euros.

L'avocat de Sylvie Uderzo a fait connaître l'intention de sa cliente de faire immédiatement appel. Quant au célèbre dessinateur, il avait annoncé début décembre son intention de porter plainte pour « violences psychologiques » contre sa fille et son gendre.

Le feuilleton judiciaire est donc loin d'être terminé.

PLUS:rc