NOUVELLES
16/12/2013 08:56 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Soudan du Sud: dates-clés depuis l'indépendance en 2011

Le Soudan du Sud, où une tentative de coup d'Etat a été déjouée selon le président Salva Kiir, est en proie à de graves tensions politiques depuis plusieurs mois.

--2011--

- 9 juil: Le Soudan du Sud proclame son indépendance après des décennies de guerre civile entre rebelles sudistes et gouvernements successifs de Khartoum (deux millions de morts). Salva Kiir prête serment comme premier président.

- Fin déc: Des milliers d'hommes d'ethnie Lou Nuer attaquent leurs rivaux Murle dans l'Etat de Jonglei (est). Environ 600 personnes massacrées (ONU). Cet Etat est le théâtre régulier d'affrontements meurtriers entre milices rivales.

--2012--

- 20 jan: Juba ordonne l'arrêt de sa production de pétrole, furieuse de voir le Soudan prélever du brut lors du transit sur son territoire. Juba a hérité des trois quarts des réserves de brut du Soudan d'avant sécession, mais reste tributaire des oléoducs du Nord pour exporter.

- 26-27 mars: Intenses combats, les plus graves depuis l'indépendance du Sud, entre armées de Juba et de Khartoum dans la zone frontalière contestée de Heglig. En avril, l'armée sud-soudanaise occupe pendant dix jours cette zone qui assure la moitié de la production de brut du Soudan.

- 27 sept: Juba et Khartoum signent des accords de sécurité et de coopération, notamment sur la mise en place d'une zone tampon démilitarisée mais qui ne règlent pas les questions de la zone contestée d'Abyei ni la démarcation de la frontière.

--2013--

- 18 fév: L'armée annonce la mise à la retraite de plus de 100 généraux.

- 13 avr: Le pétrole sud-soudanais transite à nouveau par le Soudan, après plus d'un an d'interruption qui a mis les économies des deux pays à genoux.

- 23 juil: Le président Kiir limoge l'ensemble de l'exécutif notamment le vice-président Riek Machar, son grand rival politique qui avait annoncé son intention de l'affronter lors de la présidentielle de 2015. Pagan Amum est suspendu de ses fonctions de secrétaire général du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM), ancienne branche politique de la rébellion sudiste, désormais parti au pouvoir.

- 2 nov: Retour d'exil de l'opposant Lam Akol, critique virulent du président Kiir, après une amnistie présidentielle.

- 6 déc: Riek Machar dénonce l'attitude "dictatoriale" du président Kiir au sein du parti, étalant pour la première fois au grand jour les graves dissensions au sein du régime.

- 16 déc: Salva Kiir annonce avoir déjoué une tentative de coup d'Etat, mettant en cause des soldats fidèles à Riek Machar, après d'intenses combats durant la nuit dans Juba, où un couvre-feu est décrété.

bc/acm/ayv/aub

PLUS:hp