NOUVELLES
16/12/2013 05:43 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Projet Montréal exige de voir le contrat du nouveau directeur général

Les élus de Projet Montréal ont exigé de voir le contrat d'Alain Marcoux avant de voter pour qu'il devienne le futur directeur général de la métropole.

Un texte de François Cormier

Dans un échange avec le maire Denis Coderre, les conseillers d'opposition ont fait savoir qu'ils avaient le droit de connaître toutes les conditions d'embauche de cet important rouage de l'Hôtel de Ville.

« Nous n'avions aucune information sur les modalités de départ dans les dossiers, explique la conseillère municipale d'Ahuntsic, Émilie Thuillier. On a déjà eu pas mal de gens qui quittent avec des conditions de départ que les Montréalais trouvent indécentes. »

L'administration Coderre a finalement consenti à rendre le contrat public. Alain Marcoux gagnera 315 000 $ en 2014. Son salaire sera ajusté chaque année en fonction de la politique interne de la Ville. Il aura droit à six semaines de vacances par année et son contrat sera d'une durée de huit ans.

Émilie Thuillier remet en question l'idée de nommer M. Marcoux pour huit ans. « Le mandat d'un élu, c'est quatre ans. Un contrat de huit ans, c'est un gros pari sur l'avenir », affirme la conseillère municipale, en laissant entendre que rien ne garantit que l'administration Coderre sera encore en place en 2017.

Par ailleurs, aucune indemnité de départ ne sera versée à Alain Marcoux s'il quitte son emploi en cours de mandat ou s'il est remercié. Les parties pourront résilier le contrat avec un préavis de trois mois.

PLUS:rc