NOUVELLES
16/12/2013 07:16 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Premier déplacement à Paris mercredi pour le chef de la diplomatie allemande

Le nouveau ministre allemand des Affaires étrangères, le social-démocrate Frank-Walter Steinmeier, accompagnera la chancelière Angela Merkel lors de sa visite mercredi à Paris, a annoncé le porte-parole du gouvernement allemand lundi.

M. Steinmeier renoue ainsi avec la tradition d'un premier déplacement en France pour un nouveau chef de la diplomatie allemande. Cette tradition avait été délaissée par son prédécesseur libéral Guido Westerwelle qui avait choisi la Pologne comme première destination.

La chancelière, qui doit être réélue mardi pour un troisième mandat de quatre ans par les députés allemands, sera accompagnée mercredi à Paris par le ministre des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier, a indiqué Steffen Seibert, le porte-parole, lors d'une conférence de presse régulière.

Pour la chancelière aussi, il s'agira du premier déplacement à l'étranger de son troisième mandat, au lendemain de sa réélection.

Mme Merkel et M. Steinmeier prendront part à un dîner de travail avec le président français François Hollande, à 17H30 GMT, qui servira notamment à préparer le conseil européen en fin de semaine, a précisé M. Seibert.

M. Steinmeier, qui fait partie des six ministres sociaux démocrates dans le gouvernement de grande coalition de la conservatrice Angela Merkel, est loin d'être un inconnu, puisqu'il avait déjà occupé ce poste dans le premier gouvernement Merkel entre 2005 et 2009.

Lors d'une émission de radio dimanche, son homologue français Laurent Fabius avait dit de lui: "c'est un homme tout à fait remarquable, estimable, que je connais. Si c'est lui, on s'entendra certainement très bien".

A Paris, on espère que l'arrivée de sociaux-démocrates au sein du gouvernement allemand facilitera le dialogue avec le gouvernement socialiste français, alors que les relations franco-allemandes n'ont pas brillé par leur intensité ces derniers mois, plombées notamment par des divergences de vue sur les questions économiques et sociales.

hap/aro/ml

PLUS:hp