NOUVELLES
16/12/2013 05:24 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Patrick Lavoie surpris et déçu

Sélectionné au deuxième tour du repêchage d'expansion par le Rouge et Noir d'Ottawa, le centre-arrière québécois Patrick Lavoie a semblé ébranlé par la nouvelle.

« Ça pourrait aller mieux. Je ne l'ai pas vu venir... Je m'attendais à être protégé », a dit l'ancien du Rouge et Or de l'Université Laval, joint par téléphone.

Les équipes de la LCF ne pouvaient protéger que six joueurs canadiens, dix joueurs non canadiens et un quart-arrière.

Mais Patrick Lavoie voit aussi le bon côté de son déménagement à Ottawa. « Je suis content d'aller dans une équipe qui veut travailler avec moi », explique le centre-arrière, dont l'utilisation s'était limitée à un rôle de bloqueur au cours des deux dernières saisons.

L'athlète de Sainte-Flavie reste toutefois lucide : « Faut que je fasse ma place. Rien ne va m'être donné. Tout le monde va être là-bas pour compétitionner. »

Il croit que sa blessure a pesé dans la décision des Alouettes de ne pas le protéger. « Ils ont eu peur, après mon opération au dos (NDLR : avant sa deuxième saison), que je ne revienne pas pleinement en santé. »

Des propos confirmés par le DG des Alouettes, Jim Popp, au cours d'une conférence téléphonique quelques heures plus tard.

« Il a raté beaucoup de temps en début de saison et n'a jamais été en mesure de se mettre au diapason de la nouvelle attaque », a dit Popp, ajoutant que « perdre des joueurs est inévitable lors d'un repêchage et que c'est toujours triste de perdre des coéquipiers. »

Patrick Lavoie a qualifié son séjour de trois saisons avec les Alouettes de « très agréable la plupart du temps » et retient surtout la chance qui lui a été donnée de jouer avec Anthony Calvillo, « un futur membre du Temple de la renommée et le meilleur quart-arrière de l'histoire ».

PLUS:rc