NOUVELLES
16/12/2013 04:57 EST | Actualisé 14/02/2014 05:12 EST

Nouveau gouvernement: une victoire du SPD, selon la presse allemande

La presse allemande estimait lundi que le nouveau gouvernement Merkel symbolisait la victoire du parti social-démocrate et de son chef, Sigmar Gabriel, tout en relevant quelques surprises à des postes clés.

"Le SPD veut marquer cette deuxième grande coalition de son empreinte. Dans le contrat de coalition et dans la constitution du cabinet, il y est arrivé (...) Bien négocié, Sigmar Gabriel", saluait dans son éditorial le journal le plus lu d'Allemagne, Bild.

L'ensemble de la presse allemande saluait le sens tactique et l'intelligence dont a su faire preuve le patron des sociaux-démocrates, désormais vice-chancelier et responsable d'un grand ministère réunissant l'Économie et la transition énergétique.

"Mister Universe", titrait par exemple le quotidien bavarois de centre gauche Süddeutsche Zeitung, estimant que M. Gabriel a "joué juste tout au long des dernières semaines". "Respect", écrivait le journal dans un éditorial intitulé "Gabriel sur la Lune", dans lequel il constatait qu'en ce début de législature, ce n'est "plus la tristesse de la défaite électorale du 22 septembre" qui compte pour le SPD mais "la fierté" liée à la réussite du référendum organisé parmi les adhérents pour valider l'accord de coalition avec les conservateurs.

Le journal conservateur Die Welt saluait également M. Gabriel comme "le vainqueur des négociations de coalition". Après un long et difficile accouchement, "le bébé est en bonne santé mais malheureusement, il n'est pas beau", soulignait également le quotidien, à propos du gouvernement dont s'est doté l'Allemagne, 84 jours (un record) après les élections législatives.

"Chapeau SPD!", écrivait le Frankfurter Allgemeine Zeitung, quotidien proche des milieux d'affaires.

Plusieurs journaux estimaient cependant que désormais la lutte pour le pouvoir entre la chancelière et le vice-chancelier pouvait véritablement commencer. Une caricature du quotidien berlinois Tagesspiegel résumait cette idée: Angela Merkel et Sigmar Gabriel, en mariés devant l'autel se promettent de s'aimer et de s'honorer "dans les bons comme dans les mauvais jours" et... "jusqu'à ce que la mort nous sépare", poursuit le texte du dessin alors que Gabriel porte un pistolet à la ceinture et Merkel serre dans sa main un poignard.

La presse mettait également en avant quelques surprises au sein de cette équipe gouvernementale, comme la nomination d'une femme, Ursula von der Leyen, à la Défense, "Les hommes changent des couches, les femmes deviennent ministres de la Défense", constatait un éditorial de Bild, qualifiant l'événement de "captivant".

La nomination d'une Allemande d'origine turque, Aydan Özoguz, comme secrétaire d'Etat à l'Intégration, aux Réfugiés et aux Migrations, était également saluée par les journaux qui, nombreux, lui consacraient un encart.

elr/aro/fw

PLUS:hp