NOUVELLES
16/12/2013 03:02 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Missiles russes à Kaliningrad: Washington a dit son "inquiétude" à Moscou

Les Etats-Unis ont exprimé auprès de la Russie leur "inquiétude" quant au risque de "déstabilisation" de la région de Kaliningrad, suite à des informations sur le déploiement de missiles russes de courte portée, a dit lundi le département d'Etat.

"Nous avons exhorté la Russie à ne prendre aucune mesure qui déstabilise la région", a indiqué la porte-parole adjointe du ministère, Marie Harf, précisant que Washington en avait directement parlé avec Moscou.

"Nous avons partagé avec la Russie les inquiétudes qu'a la région (...) Nous savons bien sûr que les pays de la région ont fait part de leurs préoccupations et nous ne cessons d'en parler avec eux", a ajouté la responsable américaine, en allusion à Varsovie et aux trois pays baltes --membres de l'Otan et de l'UE-- qui ont aussi mal accueilli l'annonce du déploiement de missiles dans l'enclave de Kaliningrad, entre la Pologne et la Lituanie.

Lundi, le ministère russe de la Défense a confirmé que Moscou avait bien déployé des batteries de missiles de courte portée Iskander-M dans sa région occidentale, qui jouxte l'UE. Le ministère était interrogé après des informations du journal allemand Bild.

Le Kremlin avait averti en 2011 que la Russie pourrait installer dans la région de Kaliningrad des batteries de missiles Iskander, afin de répondre aux "menaces" représentées par le projet de "bouclier antimissile" de l'Otan en Europe.

Le projet de bouclier prévoit le déploiement d'ici à 2018 de 24 missiles intercepteurs SM3-IIA en Pologne, et autant en Roumanie notamment.

Ce "bouclier" est depuis plusieurs années le principal sujet de discorde entre l'Otan et la Russie.

L'Alliance atlantique le présente comme étant destiné à protéger les pays européens membres de l'Otan d'une éventuelle menace balistique iranienne, mais la Russie le perçoit comme mettant en danger sa propre sécurité.

nr/mdm

PLUS:hp