NOUVELLES
16/12/2013 11:27 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Le maire Coderre veut forcer Postes Canada à négocier

Postes Canada n'a pas besoin de l'accord des maires des villes canadiennes pour installer ses multiples boîtes postales, selon la Loi sur la Société canadienne des postes. Malgré tout, la Société d'État jure qu'elle entend négocier avec les municipalités et qu'elle ne veut rien imposer.

Un texte de François Cormier

Mais le maire de Montréal le voit autrement : « Ils vont être obligés de négocier et de discuter avec les villes, affirme Denis Coderre. Je pense que ça nous donne un certain contrepoids. »

« Je ne veux pas voir Montréal comme si c'était un mur de boîtes postales », dit-il.

M. Coderre a réitéré sa désapprobation à la décision de Postes Canada de cesser la distribution du courrier en milieu urbain d'ici 2018.

« Je trouve totalement inacceptable la façon dont s'est conduite Postes Canada », persiste le maire.

Denis Coderre appelle donc ses collègues du conseil municipal et des autres villes canadiennes à faire front commun contre la Société d'État. « Oui je veux parler avec les autres collègues, non seulement au Québec, mais aussi dans le reste du Canada », a-t-il déclaré lors de la séance du conseil municipal de lundi.

Le maire de Montréal entend également rencontrer le ministre fédéral Denis Lebel pour faire part de ses préoccupations.

PLUS:rc