NOUVELLES
16/12/2013 04:48 EST | Actualisé 14/02/2014 05:12 EST

L'armé israélienne riposte après des tirs à la frontière ayant tué un soldat

Les soldats israéliens ont ouvert le feu sur deux Libanais, peu après les tirs du côté libanais qui ont tué un soldat israélien à la frontière libanaise, a indiqué lundi l'armée israélienne, en évoquant le droit de légitime défense.

"Après l'incident, nous nous sommes rendus sur place pour mener des recherches dans le cadre de l'enquête. Nous avons vu deux suspects de l'autre côté de la frontière", a indiqué à l'AFP le porte-parole de l'armée Arye Shalicar.

"Nous avons tiré sur eux et avons constaté qu'au moins l'un d'entre eux avait été touché. Nous pensons qu'il s'agissait de soldats libanais, impliqués dans les tirs contre le soldat" israélien, a-t-il dit.

L'armée israélienne a identifié le soldat comme le sergent Shlomi Cohen, qui était âgé de 31 ans. Il a essuyé des tirs alors qu'il était au volant d'un véhicule près de Rosh Hanikra, tout près de la frontière avec le Liban.

Selon le porte-parole de l'armée israélienne, six ou sept balles ont été tirées en direction du soldat israélien mais il n'était pas clair si l'auteur des tirs était un sniper.

Dimanche soir, un porte-parole militaire a déclaré qu'Israël avait protesté contre cette "violation scandaleuse de sa souveraineté" auprès de la Finul (Force intérimaire des Nations Unies déployée dans le sud du Liban).

L'incident n'a pas été confirmé de source militaire libanaise.

Interrogé par l'AFP, le porte-parole de la Finul, Andrea Tinenti, a déclaré que la force onusienne "a été informée d'un incident sérieux le long de la +Ligne bleue+ et s'efforce de déterminer ce qui est arrivé".

bur-jjm/hmw/hj/sw

PLUS:hp