NOUVELLES
16/12/2013 03:50 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Khartoum "rassuré" à propos de la sécurité au Soudan du Sud (média)

Les dirigeants soudanais ont été "rassurés" par leurs homologues à Juba propos de la situation au Soudan du Sud, ont rapporté les médias officiels après que le président sud-soudanais a annoncé avoir déjoué une tentative de coup d'Etat.

Le président soudanais Omar el-Béchir a appelé le président sud-soudanais Salva Kiir, tandis que le vice-président soudanais Bakri Hassan Samed a contacté son homologue James Wani Igga, selon l'agence officielle Suna.

M. Béchir "a souligné l'importance de la sécurité et la stabilité au Soudan du Sud (...) pour l'intérêt des deux nations soeurs", a rapporté Suna.

L'agence ajoute qu'il avait été "rassuré à propos de la stabilité et de l'état de la sécurité".

Le président Kiir a annoncé lundi, à l'issue d'intenses combats dans la nuit et la matinée à Juba, avoir déjoué une tentative de coup d'Etat, l'attribuant à l'ancien vice-président Riek Machar, limogé en juillet.

Aucun bilan officiel des combats n'a été annoncé, mais Radio-Miraya, pilotée par l'ONU au Soudan du Sud, a fait état d'au moins sept morts et plus de cent blessés.

Mais "nous avons le contrôle" de la situation, a assuré le président Kiir.

Le Soudan de Sud a fait sécession du Soudan pour devenir un Etat indépendant en juillet 2011, à l'issue d'un référendum organisé dans le cadre d'un accord de paix ayant mis fin à 22 ans de guerre civile.

Les tensions ont persisté entre les deux pays et des combats frontaliers ont eu lieu par intermittence l'an dernier.

Les relations se sont améliorées depuis un sommet ayant réuni les présidents Béchir et Kiir en septembre.

it/feb/cnp

PLUS:hp