NOUVELLES
16/12/2013 03:20 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Equateur: des gardiens de prison derrière les barreaux après une évasion massive

En Equateur, la justice a ordonné lundi le placement en détention de plusieurs gardiens de prison, au lendemain d'une évasion record dans un centre de détention provisoire à Quito, a-t-on appris de source judiciaire.

Au total, 13 surveillants se sont retrouvés derrière les barreaux tandis qu'une magistrate a prononcé une interdiction de sortie du territoire à deux autres gardiens, cinq policiers ainsi qu'à l'ex directeur de la prison.

Les suspects, soupçonnés de complicité dans cette spectaculaire évasion, encourent trois ans de prison, a précisé le parquet.

Cinquante cinq détenus s'étaient échappés dimanche d'un centre de détention provisoire de Quito, dont 20 ont été rapidement repris. Ce centre, accolé à l'une des principales prisons de la capitale, compte 1.500 prisonniers pour 300 places.

Le ministre de l'Intérieur José Serrano, avait mis en cause "la participation expresse de gardiens" ainsi que la "négligence" d'un haut responsable de l'administration pénitentiaire et du centre de détention, qui ont été suspendus.

La population carcérale dépasse les 18.000 détenus en Equateur, pour 15 millions d'habitants. Un quart des prisonniers sont incarcérés pour usage ou détention de stupéfiants.

Début décembre, le pays andin a mis en place le plus important transfèrement de détenus de son histoire récente, qui avait concerné 3.600 prisonniers, après l'évasion de 18 criminels, repris ensuite au cours de l'année.

SP/pz/ai

PLUS:hp