POLITIQUE
16/12/2013 05:02 EST | Actualisé 16/12/2013 05:02 EST

Daniel Brosseau, accusé d'avoir menacé Pauline Marois, est libéré

Radio-Canada

Daniel Brosseau, le Trifluvien de 37 ans qui aurait écrit des menaces envers la première ministre Pauline Marois, est revenu lundi après-midi au palais de justice de Trois-Rivières pour son enquête sur remise en liberté.

Le tribunal a décidé qu'il pourra rester en liberté en attendant la suite des procédures judiciaires.

Daniel Brosseau est accusé d'avoir proféré des menaces de mort à l'endroit de la première ministre sur la page Facebook d'un groupe haineux.

Une nouvelle accusation a été déposée contre lui lundi. Il a été accusé d'avoir proféré des menaces de mort à l'endroit du premier ministre Stephen Harper, toujours sur Facebook.

L'individu fait également face à une accusation de possession d'une arme prohibée, soit un poing américain.

Lors de son arrestation à son domicile, jeudi, les policiers de la Sûreté du Québec ont saisi du matériel informatique.