NOUVELLES
16/12/2013 04:56 EST | Actualisé 14/02/2014 05:12 EST

CSSS Alphonse-Desjardins : une charge de la CSN contre les compressions

La CSN dénonce les compressions au Centre de santé et des services sociaux Alphonse-Desjardins. L'organisme syndical croit que la population subira les contrecoups de cette diminution.

Depuis juin, sept postes syndiqués ont été supprimés dans le secteur administratif. Ces employés étaient affectés au service téléphonique pour les patients qui voulaient prendre un rendez-vous ou encore obtenir des résultats d'examen.

La présidente du Syndicat, Barbara Poirier, soutient que cette réduction de personnel a un impact direct sur les services à la population. « Quand quelqu'un appelle pour un service, c'est sûr que c'est plus long d'être répondu. C'est certain qu'il va attendre plus longtemps ou il va appeler plusieurs fois maintenant », affirme-t-elle.

Lors d'un point de presse lundi, les représentants syndicaux ont aussi dénoncé la création de 19 postes d'employés-cadres.

De son côté, la directrice générale adjointe au développement clinique, Josée Rivard, précise qu'il ne s'agit pas de nouveaux postes, mais plutôt d'emplois qui étaient à pourvoir. Elle ajoute aussi que depuis la création du CSSS Alphonse-Desjardins en 2011, 30 postes d'employés-cadres ont été abolis.

Le Centre de santé et des services sociaux Alphonse-Desjardins dessert la population de Lévis et des MRC de Bellechasse, Lotbinière et de la Nouvelle-Beauce.

PLUS:rc