NOUVELLES
15/12/2013 04:35 EST | Actualisé 14/02/2014 05:12 EST

Mondial-2013 dames - Le Danemark sort le Monténégro

Le Danemark a réussi la performance des huitièmes de finale du Mondial dames de handball, en éliminant (22-21) le Monténégro, champion d'Europe en titre, dimanche en Serbie.

Les Danoises, 5e de l'Euro-2012, ont démontré qu'il faudrait une nouvelle fois compter avec elles, quand bien même elles n'avaient guère brillé lors de la phase de poules, avec trois victoires pour deux défaites.

Ce match est resté tendu jusqu'à la dernière seconde. Louise Burgaard, exemplaire (6 buts), a donné un but d'avance à son équipe à une minute de la fin (22-21).

A la sonnerie finale, Katarina Bulatovic, pas très en réussite (7 sur 15 aux tirs), a réussi à passer le barrage représenté par Cecilie Greve (15 arrêts), mais son tir a été jugé trop tardif par les arbitres.

Après avoir outrageusement dominé le handball féminin entre 1993 et 2004, avec notamment trois titres olympiques, le Danemark n'a depuis remporté aucune médaille internationale, même s'il a toujours fini placé.

Il peut maintenant espérer retrouver les demi-finales. Il lui faudra pour cela battre mercredi en quart une Allemagne renaissante, qui a facilement maîtrisé l'Angola (29-21).

Susann Müller, la meilleure marqueuse du tournoi, n'a pas connu la même réussite qu'habituellement (5 sur 10 aux tirs), mais les Allemandes ont trouvé une alternative avec Laura Steinbach (6 buts).

La France, double vice-championne du monde sortant (2009, 2011), est restée invaincue en écartant le Japon (27-19). Mais, avant de craquer en fin de match, ce dernier a longtemps joué les empêcheurs de tourner en rond.

Avec leur défense peu conventionnelle, les Japonaises ont maintenu la France dans une certaine léthargie pendant 40 minutes. Ce n'est qu'après avoir senti le danger (15-17, 41e) que celle-ci a réagi.

Les Françaises ont retrouvé toute leur agressivité en défense, avec l'entrée décisive dans les buts d'Amandine Leynaud (7 arrêts sur 10), pour empêcher les Japonaises d'inscrire le moindre but pendant 16 minutes et s'envoler.

En quart, la France sera opposée à la Pologne, une équipe sans référence internationale, mais jeune et ambitieuse. Les Polonaises ont créé une petite surprise en s'imposant face à la Roumanie (31-29).

Les Roumaines avaient le match bien en mains en menant encore de quatre buts à la 47e minute (26-22). Mais leur jeu s'est ensuite disloqué. Kinga Grzyb (7 buts) et Alina Wojtas (9 buts) en ont profité.

cyb/bvo

PLUS:hp