DIVERTISSEMENT
15/12/2013 11:32 EST | Actualisé 14/02/2014 05:12 EST

Joan Fontaine, égérie d'Alfred Hitchcock, est décédée à l'âge de 96 ans

NBC via Getty Images
JOAN FONTAINE -- Pictured: Actress Joan Fontaine c. 1944 (Photo by NBC/NBCU Photo Bank via Getty Images)

CARMEL, États-Unis - Joan Fontaine, une actrice lauréate d'un Oscar qui a connu la gloire en interprétant des épouses naïves dans les films «Soupçons» et «Rebecca» du réalisateur britannique Alfred Hitchcock, est décédée dimanche. Elle était âgée de 96 ans.

Mme Fontaine, la soeur de l'actrice Olivia de Havilland, également oscarisée, a rendu l'âme pendant son sommeil dans sa résidence de Carmel, en Californie, dimanche matin, a confirmé Noel Beutel, un ami de longue date. L'état de santé de Mme Fontaine s'était détérioré au cours des derniers jours, et elle est décédée «paisiblement», a ajouté M. Beutel.

Son teint pâle, ses traits délicats et son regard apeuré ont fait de Mme Fontaine une candidate idéale pour jouer dans des mélodrames, et une étoile du grand écran pendant une bonne partie des années 40. Pour Alfred Hitchcock, elle aura été le prototype des «blondes troublées» interprétées par Kim Novak dans «Sueurs froides», et Tippi Hedren dans «Les Oiseaux» et «Pas de printemps pour Marnie».

Plus tard, le fameux réalisateur dira qu'il était très impressionné par la retenue de Mme Fontaine. Cette dernière a plutôt rendu hommage à George Cukor, qui l'a dirigé dans «Femmes», pour l'avoir incitée «à penser et à ressentir, et que le reste viendra».

Née de parents britanniques à Tokyo en 1917 — un an après sa soeur — Joan Fontaine a joué dans plus de 30 films, dont «Rebecca», couronné meilleur film à la soirée des Oscar en 1941, et qui lui a permis de recevoir la première de trois nominations à titre de meilleure actrice.

«Rebecca» a fait de Joan Fontaine une toile, mais elle se sentait aussi inconfortable dans les coulisses que l'était son personnage dans le film. Elle disait avoir été traitée de façon cruelle par Laurence Olivier, co-vedette du long métrage, qui avait ouvertement affiché sa préférence pour Vivien Leigh, sa maîtresse à l'époque, et snobée par les autres membres de la distribution, majoritairement britannique. Cette incertitude a été renforcée par Hitchcock, qui insistait sur le fait qu'il était le seul à croire en elle.

«Soupçons», sorti en 1941 et mettant en vedette Mme Fontaine dans le rôle de la femme timide dont le mari — joué par Cary Grand — est ou n'est pas un assassin, lui a valu sa statuette dorée devant, entre autres, sa célèbre soeur, nominée pour sa prestation dans «Par la porte d'or», en 1942.

La compétition entre les deux soeurs pour le précieux trophée a eu pour effet d'approfondir le ressentiment qui pouvait exister entre elles, et qui aurait remonté à leur enfance et qui s'est prolongé alors que les deux actrices avaient atteint un âge avancé.

Si Joan Fontaine a été préférée à sa soeur en 1941, et obtenu une troisième nomination, en 1943, pour «Tessa, la nymphe au coeur fidèle», Olivia de Havilland sera couronnée deux fois en plus d'être mise en nomination en trois autres occasions.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ils sont décédés en 2013