NOUVELLES
15/12/2013 07:31 EST | Actualisé 14/02/2014 05:12 EST

Gaza: l'unique centrale électrique redémarre après un mois et demi d'arrêt (compagnie d'électricité)

L'unique centrale de la bande de Gaza, à l'arrêt depuis un mois et demi, a redémarré dimanche après-midi après avoir reçu du fioul en provenance d'Israël alors que l'enclave palestinienne est touchée par de fortes inondations, selon la compagnie d'électricité locale.

"La centrale a recommencé à fonctionner progressivement après avoir été arrêtée 50 jours durant", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la compagnie, Jamal Dirsawi.

La centrale, qui fournit 30% des besoins en électricité de l'enclave palestinienne, avait cessé de fonctionner le 1er novembre faute de carburant.

Il s'agit de la pire pénurie de fuel de l'histoire de Gaza: les coupures de courant peuvent atteindre 16 heures par jour, affectant les maisons, les écoles, les hôpitaux, et les usines de traitement des eaux.

"Le premier générateur a commencé à fonctionner, le second va suivre et d'ici ce soir la compagnie sera capable de produire près de 60 mégawatt (...) qui permettront de fournir de nouveaux créneaux horaires où l'électricité fonctionne pour les habitants" de la bande de Gaza, a précisé M. Dirsawi.

Le directeur adjoint de l'autorité de l'Energie de Gaza, Fathi al-Sheikh Khalil, a déclaré lors d'une conférence de presse que les livraisons de dimanche permettraient de diviser par deux le nombre d'heures sans courant.

La centrale a recommencé à fonctionner après avoir reçu plus tôt dans la journée une commande de fioul financée par ces fonds qataris, et attendue de longue date.

"La centrale va recommencer à fonctionner, et le service va reprendre progressivement pour revenir à l'ancien système de huit heures avec du courant et huit heures sans", a précisé M. al-Sheikh Khalil.

Raëd Fatouh, responsable de l'Autorité palestinienne en charge du transfert de marchandises entre Gaza et Israël, a affirmé qu'Israël allait transférer dimanche 450.000 litres de fioul vers la centrale électrique.

L'Autorité palestinienne n'est pas au pouvoir dans la bande de Gaza, mais coordonne les transferts de marchandise avec Israël que le mouvement Hamas --au pouvoir dans l'enclave palestinienne-- ne reconnaît pas.

Sur requête de l'ONU, Israël a commencé à livrer du fioul a Gaza pour le chauffage domestique et activer les pompes pour drainer l'eau des rues après qu'une tempête a frappé la région, causant une vague de froid et des inondations.

La cargaison a été envoyée vendredi par Israël.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) a annoncé dimanche que la tempête avait abîmé les ligne électriques d'Egypte et d'Israël, aggravant d'autant la pénurie énergétique à Gaza.

La pénurie d'électricité a été déclenchée par la chute de l'approvisionnement en fioul de contrebande en provenance d'Egypte depuis la destitution du président islamiste égyptien Mohamed Morsi début juillet.

Le Hamas a reproché aux autorités égyptiennes d'avoir détruit des tunnels utilisés pour la contrebande, et accusé l'Autorité palestinienne d'imposer des taxes "prohibitives" sur le carburant en provenance d'Israël.

sa-sy-hmw-agr/feb/cbo/hj

PLUS:hp