NOUVELLES
15/12/2013 10:43 EST | Actualisé 14/02/2014 05:12 EST

Adaptation difficile pour les entreprises suite à la fermeture du pont Dubuc

Radio-Canada

La fermeture du pont Dubuc depuis mardi a des effets divers sur les entreprises et commerces situés du côté nord du Saguenay.

Sollicitées ces temps-ci, les entreprises de déneigement doivent composer avec le fait que leurs clients se situent parfois de chaque côté du pont, mais pas la machinerie.





Livraison et commerce de proximité

Les commerçants vivent une situation paradoxale. Après des problèmes d'approvisionnements vécus en début de semaine, pour lesquels il a fallu changer les façons de faire, certains d'entre eux constatent que les résidents de Chicoutimi-Nord et des environs découvrent qu'il y a toute une vie commerciale dans leur secteur.



Pas de Nez-Rouge au nord

En pleine période des partys de bureaux, les résidents du nord doivent s'organiser sans le service de raccompagnement d'Opération Nez-Rouge. Cinq localités sont affectées au Saguenay par cet abandon de service, inévitable dans les circonstances.





Problème de tentes

Par ailleurs, les tentes installées par les militaires de la base de Bagotville, vendredi, sur le pont Sainte-Anne, ont mal résisté aux vents forts qui soufflent sur le fjord.

Une partie des toiles flottaient au vent dimanche matin et risquaient de s'envoler. Une dizaine de militaires doivent procéder à la réparation des tentes en après-midi, dimanche. 

La signature de la pétition se poursuit

La pétition en faveur d'un nouveau pont sur le Saguenay, lancée vendredi par le conseiler municipal Marc Pettersen, connaît un certain succès.

En fin de journée, samedi, 4000 personnes avaient signé le document, qui réclame la réalisation d'une étude socio-économique en vue de la construction d'un pont d'ici cinq ans.



Marc Pettersen espère obtenir 50 000 signatures d'ici la fin janvier. Il entend également obtenir l'appui de la Conférence régionale des élus du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Point de presse à 13 h

Par ailleurs, le ministre des Transports, Sylvain Gaudreault, et son collège du Conseil du Trésor, Stéphane Bédard, tiendront un point de presse à 13 h, dimanche, pour faire le point sur la situation.

Lors du plus récent point de presse, vendredi, Stéphane Bédard avait annoncé l'annulation des tests de charge et le passage immédiat à l'étape suivante, soit la détermination des travaux à effectuer pour remplacer et solidifier les éléments affectés par la chaleur lors de l'incendie, survenu dans la nuit de lundi à mardi dernier.