NOUVELLES
15/12/2013 10:01 EST | Actualisé 14/02/2014 05:12 EST

50 ans de relations franco-chinoises: Fabius insiste sur l'échange d'oeuvres "exceptionnelles"

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius souhaite que des "oeuvres d'art exceptionnelles" soient échangées avec la Chine pour célébrer le 50e anniversaire des relations diplomatiques franco-chinoises, au moment où le président François Hollande doit trancher sur l'envoi de "La liberté guidant le peuple" de Delacroix.

"La Liberté guidant le peuple", d'Eugène Delacroix, un chef d'oeuvre du XIXe siècle appartenant au musée du Louvre, que la France envisageait d'envoyer en Chine à cette occasion, n'est pas en état de voyager, a annoncé cette semaine la ministre française de la Culture, Aurélie Filippetti, suivant l'avis des experts.

"Il faut à la fois que l'on respecte le bon état des oeuvres et en même temps, que l'on trouve des oeuvres exceptionnelles à la mesure du côté exceptionnel de notre amitié avec la Chine", a réagi dimanche M. Fabius, lors du Grand rendez-vous Europe 1, i-Télé, Le Monde.

"Je suis très respectueux, bien sûr, des grandes oeuvres d'art mais je souhaite que, en tout cas, le choix soit fait d'oeuvres exceptionnelles", a dit M. Fabius. Le choix final revient au président de la République François Hollande.

Le ministre a éludé la question d'un journaliste qui remarquait que "La liberté guidant le peuple" était le symbole de la révolte du mouvement pour la démocratie en juin 1989 place Tiananmen à Pékin, qui fut réprimée dans le sang par les autorités chinoises.

"Le 5Oe anniversaire de l'établissement par le général De Gaulle des relations diplomatiques avec la Chine, c'est une grande date. Nous voulons que cette année franco-chinoise soit traitée de manière exceptionnelle", a insisté Laurent Fabius.

Le président chinois Xi Jinping, attendu en France au printemps, "va venir à la fin de mois de mars", a-t-il précisé.

cr/alc/abk

PLUS:hp