NOUVELLES

Transfert de la dépouille de Nelson Mandela dans son village natal

14/12/2013 05:06 EST | Actualisé 13/02/2014 05:12 EST
ASSOCIATED PRESS
A mourner holds a booklet showing Nelson Mandela at a morning mass in his memory at the Regina Mundi church, which became one of the focal points of the anti-apartheid struggle, in Soweto, Johannesburg, South Africa Sunday, Dec. 8, 2013. South Africans flocked to houses of worship Sunday for a national day of prayer and reflection to honor Nelson Mandela, starting planned events that will culminate in what is expected to be one of the biggest funerals in modern times. (AP Photo/Ben Curtis)

QUNU, Afrique du Sud - La dépouille de Nelson Mandela est arrivée à Qunu, samedi, un jour avant que l'ancien président sud-africain ne soit porté à son dernier repos dans son village natal, où il a toujours souhaité mourir.

Le corbillard transportant le cercueil, couvert du drapeau national, a fait son entrée sur la propriété familiale vers 16 h, heure locale, sous un ciel nuageux. Il était escorté de plusieurs véhicules de la police et de l'armée. Un hélicoptère militaire survolait les lieux.

Plus tôt samedi, M. Mandela avait été honoré à une base aérienne de l'armée à Pretoria avant de faire le voyage jusqu'au petit hameau de Qunu, dans l'est de l'Afrique du Sud, à bord d'un avion militaire. À l'aéroport de Mthatha, le cercueil a été accueilli par des soldats et a fait les 32 kilomètres le séparant de Qunu accompagné par un important convoi.

Les résidants et des gens ayant fait plusieurs heures de route se sont amassés le long d'un chemin menant au village, chantant et dansant alors que l'on distribuait des t-shirts à l'effigie du défunt.

La veuve de Nelson Mandela, Graca Machel, et son ancienne femme, Winnie Madikizela-Mandela, se sont étreintes à l'aéroport de Mthatha lorsque la dépouille est arrivée.

M. Mandela a été emprisonné pendant 27 ans pour s'être opposé à l'apartheid. Il a été libéré en 1990 et est devenu, quatre ans plus tard, le premier président noir de l'Afrique du Sud. Le leader est décédé le 5 décembre à sa résidence de Johannesburg. Il était âgé de 95 ans.

Son corps a été exposé pendant trois jours cette semaine. De nombreux dirigeants internationaux et une foule importante sont venus lui rendre un dernier hommage.

Par ailleurs, l'ancien archevêque anglican Desmond Tutu sera finalement présent aux funérailles de M. Mandela dimanche. Plus tôt samedi, le récipiendaire d'un prix Nobel avait annoncé qu'il ne serait pas présent parce qu'il n'avait pas reçu d'invitation. Il a affirmé avoir le sentiment que l'actuel gouvernement sud-africain, avec lequel il a eu plusieurs différends, l'avait snobé.

Mac Maharaj, un porte-parole du président sud-africain, Jacob Zuma, a insisté sur le fait que l'ami de M. Mandela figurait bien sur la liste des invités pour les obsèques et a dit espérer que le problème soit rapidement réglé afin que l'homme de 82 ans puisse assister à la cérémonie.

Le porte-parole de M. Tutu n'a pas précisé ce qui l'avait fait changer d'idée.

INOLTRE SU HUFFPOST

Nelson Mandela memorial at the FNB Stadium in Soweto
Les hommages à Mandela auxquels on ne s'attendait pas