NOUVELLES
14/12/2013 04:37 EST | Actualisé 13/02/2014 05:12 EST

Ravens et Lions: un match crucial pour la suite au Ford Field, ce lundi soir

DÉTROIT - Les Ravens de Baltimore, champions en titre du Super Bowl, ont trouvé le moyen de jouer encore des matches d'importance en décembre, dans leur quête d'atteindre les éliminatoires pour la sixième année de suite.

Les Lions de Detroit, peu efficaces ces derniers temps, tentent de leur côté de rectifier les choses, pour ne pas être écartés des éliminatoires pour la 13e fois en 14 ans.

Les Ravens (7-6) connaissent leur meilleure séquence de 2013 avec trois gains de suite, tous obtenus à domicile. Mais il faudra aussi briller à l'étranger, si le club veut avoir la chance de défendre son titre. Les Ravens ont perdu leurs trois derniers matches en terre hostile, ayant inscrit leur seul gain de l'année à l'étranger le 6 octobre, à Miami.

«Ça va être crucial parce que deux de nos trois matches qui restent sont ailleurs que chez nous, a dit l'entraîneur John Harbaugh said. C'est là où tout va se jouer.»

Les Lions (7-6) ont perdu trois de leurs quatre derniers matches, gaspillant des avances au dernier quart à chaque revers. Cela a permis aux Bears de les rattraper en tête de section, mais aussi aux Packers de rester dans le portrait. Les Lions n'ont pas régné sur la section Nord de la Nationale depuis 1993.

«Pour nous les éliminatoires commencent dès maintenant, a dit le demi offensif Reggie Bush, des Lions. Nous ne pouvons plus vraiment nous permettre d'échapper un match.»

Les Ravens ont misé beaucoup sur la passe cette saison, ne pouvant pas se fier autant à Ray Rice et à la course que par le passé. Torrey Smith en a profité pour briller avec 11 réceptions de 25 verges ou plus - il s'approche d'ailleurs de sa première campagne de 1000 verges, avec 963 en ce moment. Mais Joe Flacco a souvent dû payer le prix en étant victime de 41 sacs, le plus haut total de sa carrière et le deuxième plus haut dans la NFL en 2013, après les 47 subis par Ryan Tannehill, des Dolphins.

Flacco a aussi commis 17 interceptions, déjà cinq de plus qu'à sa pire saison précédente à ce niveau. Son vis-à-vis Matthew Stafford n'a subi que quatre interceptions à ses six premiers matches, mais depuis ce temps, il a vu 10 de ses passes être saisies par l'adversaire.

Chacune des équipes a un joueur d'élite sur les unités spéciales, des joueurs qui ont montré leur savoir-faire dimanche dernier. Jacoby Jones des Ravens a ramené un botté d'engagement sur 77 verges pour un touché, dans un gain contre les Vikings. Chez les Lions, Jeremy Ross a atteint la zone des buts sur un retour de botté d'engagement (98 verges), mais aussi sur un retour de botté de dégagement (58 verges), dans une défaite contre les Eagles. Il est devenu le 14e joueur de l'histoire de la NFL à marquer des deux façons dans un même match.

PLUS:pc