NOUVELLES
14/12/2013 10:59 EST | Actualisé 13/02/2014 05:12 EST

Plusieurs Canadiens ont l'intention d'effectuer des achats des Fêtes réfléchis

MONTRÉAL - Nombreux sont les Canadiens qui ont clairement manifesté le désir de se comporter comme des consommateurs avertis à l'approche de Noël.

Selon un sondage de la firme Deloitte, plusieurs d'entre eux ont indiqué vouloir miser sur diverses stratégies vraisemblablement pour éviter de multiplier les achats impulsifs.

Par exemple, un peu plus de 64 pour cent des 2008 répondants n'ont pas hésité à lancer qu'ils choisiraient d'effectuer leur magasinage des Fêtes là où les plus bas prix sont offerts.

En outre, près de 32 pour cent d'entre eux ont affirmé qu'ils avaient l'intention de se procurer au moins un article en vente et environ 22 pour cent des personnes interrogées se promettaient de miser sur les offres d'expédition gratuite.

Par ailleurs, pratiquement 25 pour cent d'entre elles ont précisé qu'elles se lanceraient en quête d'aubaines en ligne.

Cette tendance à se tourner vers la toile dans l'espoir d'y réaliser des économies n'étonne guère Lucie Lazar, associée chez Deloitte.

Elle soutient que «la technologie et les médias sociaux permettent [désormais] aux consommateurs de comparer l'offre des divers magasins, de connaître les réductions de prix et de participer à des programmes de fidélisation».

Le sondage a été mené en ligne du 20 au 25 septembre 2013 et il était déjà clair, à ce moment, que les courses de dernière minute et la pression qui y est souvent associée avaient bien peu d'attrait pour les internautes qui se sont prononcés.

Presque 41 pour cent d'entre eux avaient prétendu qu'ils amorceraient leurs achats en prévision des Fêtes avant le 29 novembre (date du célèbre «Vendredi fou») dans l'espoir sans doute d'éviter la cohue.

PLUS:pc