NOUVELLES
14/12/2013 08:17 EST | Actualisé 13/02/2014 05:12 EST

Mondial-2014 - Curitiba assure avoir réglé les retards de paiement des ouvriers

Les retards de paiement, qui avaient provoqué vendredi un mouvement de protestation d'un quart des ouvriers du stade de Curitiba, un des sites du Mondial-2014 au Brésil, sont "réglés", ont assuré samedi les responsables de l'enceinte lors d'une rencontre avec la presse.

Quelques 300 ouvriers sur les 1200 travaillant dans le stade, selon la presse locale, dénonçant des retards de paiement, ont bloqué brièvement une avenue de la ville vendredi, des photos les montrant assis sur la voie publique, bras croisés, certains portant casque de chantier et masque anti-poussière.

"C'est un petit problème, c'est déjà réglé, cela ne se reproduira pas", a affirmé samedi, Mauro Holzmann, directeur du marketing et de la communication sur le site.

Le site de Curitiba a connu plus globalement jusque là des retards en raison de problèmes de financement. "C'est un problème de bureaucratie brésilienne, c'est cela qui a causé des retards", a commenté M. Holzmann, interrogé sur cette situation générale, au delà de la question spécifique des retards des paiements des ouvriers.

Evènement test confirmé 2e moitié de février

Carlos Arcos, architecte du stade de Curitiba, a confirmé pour sa part la date butoir annoncée début décembre par le ministère des sports brésilien, soit "un premier évènement test pour la deuxième moitié de février". "L'inauguration officielle (avec les autorités et VIP, ndlr) aura elle lieu le 26 mars", a précisé M. Arcos.

Sur les six stades (12 au total pour le Mondial) qui étaient encore en préparation pour le Mondial, les responsables des enceintes de Natal et Manaus ont confirmé cette semaine des évènements tests en janvier.

Porto Alegre doit également être inauguré en janvier, a annoncé début décembre le ministère des sports brésilien. Cuiaba sera lui testé dans la "deuxième moitié de février" a indiqué jeudi le secrétaire de l'Etat du Mato Grosso, Mauricio Guimaraes.

Le stade qui pose le plus de souci est celui de Sao Paulo, lieu du match d'ouverture Brésil-Croatie le 12 juin, car l'enceinte a été endommagée par un accident de grue qui avait provoqué également le décès de deux ouvriers.

L'évènement test, qui correspond à l'inauguration officielle, à Sao Paulo, est prévue mi-avril selon la Fifa.

pgr/jgu

PLUS:hp