NOUVELLES
14/12/2013 02:51 EST | Actualisé 13/02/2014 05:12 EST

L'ONU condamne l'attentat au Mali qui a tué deux soldats sénégalais

Le Conseil de sécurité et le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon ont condamné l'attentat suicide de samedi qui a tué deux soldats sénégalais de l'ONU dans le nord du Mali et a été revendiqué par des jihadistes.

Ban Ki-moon a indiqué dans un communiqué qu'au moins sept Casques bleus et quatre soldats maliens avaient également été blessés dans l'attentat.

"Tous les responsables de cet acte criminel doivent être jugés", a déclaré M. Ban, en ajoutant que les Maliens devaient soutenir le processus de paix en allant voter au second tour des élections législatives dimanche.

Peu auparavant, le Conseil de sécurité avait condamné "de façon la plus ferme l'attentat mené par des assaillants armés et non identifiés" contre la force de l'ONU au Mali, la Minusma, à Kidal dans le nord du pays, selon un communiqué publié samedi.

"Les membres du Conseil de sécurité réitèrent leur soutien total à la Minusma et aux forces françaises qui la soutiennent", poursuit le texte.

Le Conseil de sécurité "a souligné que les responsables de cet attentat doivent rendre des comptes, et a appelé le gouvernement malien à enquêter rapidement sur cet attentat pour que les auteurs puissent être jugés".

Un véhicule bourré d'explosifs a foncé sur la Banque malienne de solidarité (BMS) gardée par des soldats maliens et d'autres Africains membres de la Minusma.

L'attentat a été commis à la veille du second tour des élections législatives qui doit sceller le retour à l'ordre constitutionnel, 19 mois après le coup d'Etat de mars 2012 qui avait précipité le Mali dans le chaos, et alors que l'armée française intervient dans la région.

tw/ico/bdx

PLUS:hp