NOUVELLES
14/12/2013 10:35 EST | Actualisé 13/02/2014 05:12 EST

Le Cameroun rapatrie ses ressortissants expatriés en Centrafrique

Le Cameroun a commencé à organiser le rapatriement de ses ressortissants vivant en Centrafrique, où les violences entre chrétiens et musulmans ont fait plus 600 morts en une semaine, a rapporté samedi la radio d'Etat camerounaise.

Une première vague constituée de 326 Camerounais établis en Centrafrique est arrivée à Douala (sud-Cameroun) dans la nuit de vendredi à samedi, a rapporté la Cameroun Radio-Television (Crtv).

"D'autres Camerounais résidents en Centrafrique sont en route pour Douala", grâce à un "deuxième vol spécial parti ce samedi à Bangui", a déclaré la Crtv sans préciser le nombre d'expatriés camerounais en Centrafrique.

De même source, "le chef de l'Etat (Paul Biya) a donné des instructions" afin qu'un "pont aérien" soit mis en place entre Douala et Bangui afin de rapatrier les Camerounais qui le désirent ou donner éventuellement des vivres à ceux qui restent sur place. Les vols sont assurés par la compagnie nationale aérienne camerounaise Camair-Co.

Les Camerounais qui retournent dans leur pays fuient "le drame centrafricain. Ils reconnaissent sortir (revenir) de loin. Certains ont vu des corps déchiquetés", a ajouté la radio.

Les violences entre chrétiens et musulmans ont fait "plus de 600 morts" en une semaine en Centrafrique, d'après l'ONU.

Une tension extrême continue de régner à Bangui et dans le reste du pays malgré l'intervention de l'armée française pour tenter de désarmer les anciens rebelles musulmans et les milices chrétiennes qui s'affrontent dans un cycle de représailles interreligieuses sans fin.

rek/cl/jmc

PLUS:hp