NOUVELLES
14/12/2013 11:28 EST | Actualisé 13/02/2014 05:12 EST

Coupe du monde de surf des neiges: Caroline Calvé triomphe à Carezza en Italie

CAREZZA, Italie - La Québécoise Caroline Calvé s’est imposée à l’épreuve de slalom en parallèle à la Coupe du monde de surf des neiges, samedi.

Après avoir fini cinquième en qualifications, l’athlète de Lachine s’est successivement débarrassée en rondes éliminatoires de la Russe Ekaterina Ilyukhina, de l’Autrichienne Ina Meschik et de l’Italienne Nadya Ochner.

En ronde ultime, la Québécoise a eu le meilleur sur la Russe Ekaterina Tudegesheva. L’Allemande Selina Joerg s’est hissée sur la troisième marche du podium après avoir vaincu Ochner en petite finale.

«J'ai déjà connu beaucoup de succès sur cette piste dans les années précédentes, alors j'avais de bonnes attentes pour le week-end, a dit Calvé. J'avais plus d'attentes pour le parallèle géant de vendredi en fait, alors c'est peut-être aussi pour ça que ç'a bien fonctionné cette fois-ci, peut-être que j'avais moins d'attentes, moins de pression.

«C'était une formule différente. Au lieu de deux descentes contre chaque adversaire dans le top 16, c'était une seule descente par rivale, en qualifications. J'ai trouvé ça difficile vendredi... ça met beaucoup plus d'emphase sur les qualifications. J'ai fini septième au parallèle géant et j'étais assez déçue, parce qu'un parcours était beaucoup plus avantageux que l'autre et quand on avait le mauvais parcours, c'était difficile de reprendre le temps qu'on perdait dans les trous.

«Mais samedi ils ont refait les parcours pour les finales. Ils étaient en excellente condition, les deux étaient égaux. C'était vraiment celle qui faisait la meilleure descente qui gagnait, et c'était beaucoup plus plaisant. La course a été serrée, alors ça aussi c'était 'le fun'.»

Calvé a d'ailleurs évoqué les différences entre les deux formules.

«Je n'aime pas vraiment plus cette formule-là que l'autre... c'est une autre stratégie. Aux Jeux, ce sera deux descentes contre chaque rivale, et nous y sommes habituées. Une seule descente en qualification, ce n'est pas un mauvais concept, mais si un parcours est 'magané' et l'autre est beau, eh bien si tu n'es pas dans le bon, tu es un peu dans le trouble. Mais (samedi) ils ont fait du très beau travail. Tout le monde partait sur un pied d'égalité et ç'a été une belle course.»

Stoppée en qualifications, Ariane Lavigne, de Lac-Supérieur, a conclu au 27e rang.

Du côté masculin, l’Ontarien Matthew Morison a obtenu le meilleur résultat canadien avec une 13e place. Jasey-Jay Anderson, de Lac-Supérieur, s’est classé 32e et Sébastien Beaulieu, de Sherbrooke, 59e.

PLUS:pc