NOUVELLES
14/12/2013 04:20 EST | Actualisé 13/02/2014 05:12 EST

Chypre: la reprise des négociations de réunification est difficile

LIMASSOL, Chypre - La dissidence des Chypriotes turcs et du gouvernement turc a sabordé toutes chances de reprendre les négociations sur la réunification du pays, affirme le gouvernement de l'île de Chypre.

Le porte-parole du gouvernement Christos Stylianides a blâmé les Chypriotes turcs pour l'intransigeance et l'extrémité de leurs positions, samedi. Il a soutenu que le président Nicos Ansatasiades ne souhaitait plus reprendre les négociations «seulement pour le principe».

Le leader des Turcs de Chypre, Dervis Eroglu, a lui aussi accusé les Chypriotes grecs d'intransigeance à l'issue des négociations avec le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, plus tôt samedi.

La Chypre est divisée depuis l'invasion turque, en 1974, qui avait suivi le coup d'État des partisans d'une union avec la Grèce. Seule Ankara a reconnu la validité de la déclaration d'indépendance de la Chypre turque.

Les Chypriotes grecs insistent pour qu'une seule souveraineté de la future fédération ne soit mentionnée dans la déclaration conjointe marquant le début de la reprise des négociations. Les Turcs de Chypre soutiennent de leur côté qu'aucune condition ne devrait être établie pour la reprise des pourparlers.

PLUS:pc