NOUVELLES
13/12/2013 06:14 EST | Actualisé 12/02/2014 05:12 EST

Syrie: plus de 360 détenus libérés de la prison d'Alep (agence)

Les autorités syriennes ont décidé de libérer, "pour des raisons humanitaires", plus de 360 détenus de la prison d'Alep (nord), assiégée depuis huit mois par les rebelles, rapporte vendredi l'agence officielle Sana.

D'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), un premier groupe de dix prisonniers, pour la plupart des détenus de droit commun, a été évacué par le Croissant rouge syrien.

Selon Sana, "les autorités ont libéré 366 détenus de la prison centrale d'Alep (...) sur recommandation du ministre de la Justice (...) après l'examen de la situation humanitaire des détenus en raison du siège des terroristes".

Le régime utilise le mot "terroristes" pour désigner les rebelles qui tentent de le renverser depuis plus de deux ans et demi.

La prison, où sont détenues des milliers de personnes, est assiégée depuis avril par le Front Al-Nosra (jihadiste) et des groupes rebelles islamistes qui cherchent à en prendre le contrôle. Elle est située à la périphérie nord de la grande métropole du nord du pays.

L'agence Sana précise que les prisonniers ont été libérés "pour des raisons humanitaires, bien qu'ils n'aient pas encore purgé leurs peines".

Environ 4.000 à 5.000 prisonniers, en majorité des criminels de droit commun, mais aussi des islamistes, des militants et des mineurs, sont détenus dans cette prison.

L'OSDH avait dénoncé une situation sanitaire "effrayante" dans la prison d'Alep en faisant état de cas de tuberculose et de gale.

Selon cette ONG, "l'évacuation des prisonniers a commencé hier (jeudi) et le Croissant rouge est parvenu à en faire sortir 10. Les autres sortiront au fur et à mesure".

"Le Croissant rouge a également fait entrer des rations alimentaires, des médicaments et des vêtements", a encore signalé l'OSDH.

bur-kam/ram/sw

PLUS:hp