NOUVELLES
13/12/2013 04:41 EST | Actualisé 12/02/2014 05:12 EST

Mondial-2013 dames - Norvège, France, Allemagne et Brésil invaincus

La Norvège, tenante du titre, la France, finaliste en 2009 et 2011, l'Allemagne et le Brésil ont terminé invaincus la phase de poules du Mondial, à l'issue de la 5e journée vendredi en Serbie.

Ces quatre équipes aborderont en position de favori leur huitième de finale, même si le Brésil devra particulièrement se méfier des Pays-Bas, quatrièmes du groupe A, sans doute le plus relevé, sans avoir jamais démérité.

Lors de cette ultime journée des poules, les Pays-Bas ont poussé dans ses derniers retranchements (25-27) le Monténégro, champion d'Europe en titre, comme ils l'avaient fait auparavant avec la France et la Corée du Sud.

La défense néerlandaise a longtemps tenu en échec les attaquantes monténégrines, et il a fallu que Katarina Bulatovic sorte le grand jeu (8 buts) pour tirer ses coéquipières de ce mauvais pas.

Egalement vice-champion olympique, le Monténégro ne sera pourtant pas à l'abri d'un faux-pas en huitièmes face au Danemark, même si celui-ci n'a pas vu le jour face au Brésil (18-23), après avoir concédé un 9-2 lors du premier quart d'heure.

Battue par la France (22-27), la Corée du Sud, quatrième des JO-2012, sera elle aussi en danger face à la Serbie, quatrième de l'Euro-2012 et qui est toujours difficile à "prendre" chez elle.

L'autre partie du tableau a accouché d'un autre huitième particulièrement alléchant entre l'Espagne, troisième du Mondial-2011 et des JO-2012, et la Hongrie, troisième de l'Euro-2012.

La Hongrie a sans doute beaucoup perdu en s'inclinant à la dernière minute devant l'Allemagne (26-27), après avoir longtemps mené. Ce match a donné lieu à un duel d'anthologie entre Anita Görbicz (12 buts) et Susan Müller (13 buts).

Dans ce groupe C, la bonne affaire a été réalisée par la Roumanie, qui a décroché la deuxième place en battant la République tchèque (29-23), avec une Paula Ungureanu survoltée dans ses buts (15 arrêts).

Les Roumaines affronteront en huitièmes la Pologne, qui a résisté trente minutes face à la Norvège avant de craquer (18-23), incapable de contourner Katrine Lunde (20 arrêts).

cyb/gv

PLUS:hp