NOUVELLES
13/12/2013 03:29 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Jérusalem paralysée par une tempête de neige "historique"

La ville de Jérusalem, perchée sur des collines, était paralysée vendredi par une tempête de neige "historique", le maire appelant l'armée à l'aide pour secourir des automobilistes bloqués.

"Nous luttons contre une tempête d'une rare violence", a déclaré dans un communiqué le maire Nir Barkat, alors que l'épaisseur de neige dans la ville sainte atteignait 37 centimètres, d'autres zones périphériques enregistrant une couche de neige encore plus épaisse.

"C'est historique", a indiqué le météorologiste Sharon Wexler à la radio publique.

Ces conditions météorologiques très inhabituelles ont forcé le secrétaire d'Etat américain John Kerry, en mission de paix dans la région pour la 9e fois depuis le mois de mars, à modifier plusieurs fois son programme de visite.

Il devait s'envoler directement vendredi après-midi pour l'Asie, sans faire escale comme prévu en Jordanie, après avoir rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Jérusalem.

Les températures devaient atteindre un maximum de deux degrés celsius vendredi et chuter dans la nuit, alors que la neige, qui a commencé à tomber jeudi, devait durer jusqu'à samedi.

Les écoles étaient fermées pour la seconde journée consécutive et la plupart des habitants semblaient respecter les conseils des autorités de rester à la maison.

La municipalité de Jérusalem a indiqué que 540 automobilistes, bloqués par les intempéries, avaient été hébergés au Centre de conférence international de la ville.

La plupart des routes de la Ville sainte, située à 795 mètres d'altitude, étaient fermées et la police a appelé les propriétaires de véhicules privés à ne pas se risquer dehors, où les rues étaient impraticables.

"Nous serons en mesure de commencer à déblayer la chaussée une fois seulement que la tempête se sera calmée", a indiqué M. Barkat. "Nous utilisons en ce moment tous les moyens pour secourir ceux qui sont pris dans la tempête", a-t-il ajouté.

Le quotidien Jerusalem Post a rapporté que jusqu'à vendredi, la police avait été appelée pour venir en aide à quelque 1.400 personnes dans la ville et sur les routes y menant.

Les villes palestiniennes de Ramallah et Bethléem, situées près de Jérusalem, étaient aussi recouvertes de neige, et des zones situées à plus basse altitude ont par ailleurs été frappées par des pluies torrentielles.

A Gaza, territoire surpeuplé et déshérité, en proie à des coupures d'électricité quotidiennes de 18 heures, des dizaines de familles ont dû être évacuées vendredi matin de leurs maisons inondées.

Dans un communiqué publié jeudi, le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza, a annoncé "l'annulation de toutes les marches et célébrations populaires qui étaient prévues (ce vendredi) pour l'anniversaire de sa fondation en raison des conditions météorologiques difficiles que subit la bande de Gaza", appelant ses membres et l'ensemble des habitants de Gaza à venir en aide aux personnes affectées par les intempéries.

scw-my-agr/vl

PLUS:hp