NOUVELLES
13/12/2013 06:38 EST | Actualisé 12/02/2014 05:12 EST

Coupe du monde messieurs - Val d'Isère: Ligety veut dompter la Face

Maître du géant, l'Américain Ted Ligety veut dompter la pente raide de la Face de Bellevarde à Val d'Isère, la seule qui l'a repoussé l'an dernier, samedi lors du slalom géant de la Coupe du monde de ski alpin.

Habitué à infliger à ses adversaires des écarts en secondes, depuis l'introduction des nouveaux skis à rayon de courbe plus long, Ligety a terminé seulement troisième il y a un an dans la station savoyarde.

Pour ses adversaires, Val d'Isère est donc bien le lieu où le roi Ted peut mordre la glace qui attend samedi les géantistes.

"Effectivement. J'aime bien arquer mes virages et, en outre, c'est une piste où il y a beaucoup de bosses. Et elle convient mieux aux slalomeurs qui ont plus de punch que moi", consent le double champion du monde (2011/2013). Puis il ajoute: "J'ai déjà gagné ici (en décembre 2010)". Au temps des anciennes cotes.

La Bellevarde, par sa pente raide qui oblige à tracer les portes par endroit à 16-17 mètres de distance, contre 25 m généralement, exige des qualités d'équilibriste et d'explosivité. Autant de vertus dont se revendique volontiers le Français Alexis Pinturault.

Il y a de la revanche dans l'air pour Pinturault, "rentré un peu frustré" du Colorado, où deux grosses fautes en seconde manche l'ont privé de podium, cinquième juste derrière son compatriote Mathieu Faivre.

"Je ne sais pas si je vais faire le doublé mais je vais tout mettre en place pour y arriver", souligne la +petite merveille+ de Courchevel.

Péché de gourmandise

L'an dernier, après avoir dominé le slalom disputé le samedi (cette fois, l'épreuve retrouve sa place dimanche), Pinturault, 22 ans, avait déraillé le lendemain à quatre portes de l'arrivée de la seconde manche. Un péché de gourmandise, alors qu'il était en ligne pour battre l'Autrichien Marcel Hirscher.

En intégrant les 15 premiers dossards, Faivre (21 ans) porte la force de frappe française à quatre +ogives+ dans le premier groupe. Déjà fort de Pinturault, mais aussi Thomas Fanara et Steve Missillier.

Et puis tous devront compter avec le vétéran US Bode Miller, 36 ans, qui a fait un retour du tonnerre à Beaver Creek, seulement devancé par Ligety qu'il a inspiré.

Le skieur du New Hampshire (côte Est), le plus génial de sa génération, revient en Savoie comme en pélerinage. C'est à Val d'Isère qu'il avait signé son premier podium en Coupe du monde, le 17 décembre 2000 (3e en géant), puis son premier succès un an plus tard, le 9 décembre 2001, toujours dans la même discipline. Mais c'était sur l'OK (Oreiller-Killy).

Pour sa part, Hirscher s'interroge après sa 3e place de Beaver Creek, dans l'ombre des géants américains.

"Vous connaissez probablement tous les fameux jeux de logique, comme le sudoku par exemple. Vous pouvez prendre du plaisir avec certains. En revanche, vous pouvez devenir complètement fou, lorsque vous ne trouvez pas la solution. Cela décrit ce que je ressens pour le moment en slalom géant", a-t-il écrit mercredi sur son site internet.

Avant de rappeler, néanmoins: "L'année dernière à Val d'Isère, ma piste préférée, la situation était la même. Je l'avais néanmoins remporté".

Avec déjà trois succès en Haute-Tarentaise, le Salzbourgeois peut voir venir. Et compter sur le slalom dominical pour reprendre la tête du général au Norvégien Aksel Lund Svindal.

Le programme:

Samedi: slalom géant (manches à 09h00 GMT et 12h00 GMT)

Dimanche: slalom (manches à 08h30 GMT et 11h30 GMT)

asc/dhe

PLUS:hp