NOUVELLES
13/12/2013 06:14 EST | Actualisé 12/02/2014 05:12 EST

Chute de neige à Jérusalem: la police forcée de bloquer l'accès à la ville

JÉRUSALEM - Une puissante tempête de neige a recouvert Jérusalem d'un manteau blanc, vendredi, obligeant la police à bloquer les accès à la ville et incitant des Israéliens à recourir à des soins pour des symptômes liés au froid.

Une rare bordée de neige est également tombée sur les banlieues du Caire et dans la ville d'Alexandrie, en Égypte. Le toit du monastère de Sainte-Catherine du mont Sinaï était lui aussi recouvert d'une couche de neige.

À Alep, ville du nord de la Syrie, les forces gouvernementales et les rebelles ont été forcés de faire une trêve en raison d'importantes accumulations de neige dans les rues désertes de la ville et de la froide température avoisinant le point de congélation. La capitale syrienne, Damas, avait elle aussi reçu des précipitations de neige mais la pluie n'a pas tardé à tout faire fondre.

La tempête, qui se fait sentir sur la majeure partie du Liban et le nord de la Syrie depuis mercredi, a fait chuter le mercure sous la barre du zéro dans les régions montagneuses et provoqué d'importantes précipitations de pluie et de neige.

Au Liban, la neige s'est abattue dans le nord et l'est du pays où se trouvent des dizaines de milliers de réfugiés syriens ayant fui la guerre civile. Un représentant des autorités libanaises a expliqué qu'un poupon syrien de trois mois avait succombé au froid vendredi à Akroum. Les réfugiés syriens, dont la plupart n'ont qu'une fragile tente de plastique pour tout abri, ont tenté de se garder au chaud en faisant brûler du bois trouvé dans les champs à proximité. Certains enfants des camps de réfugiés en ont profité pour jouer dans la neige.

Les Israéliens ont reçu l'ordre vendredi de ne pas quitter ni tenter d'entrer dans Jérusalem. Quelque 1500 Israéliens ont été évacués de leur véhicule coincé pendant la nuit de vendredi, a précisé le porte-parole de la police Micky Rosenfeld.

Trois centres d'urgence ont été mis sur pied et 350 personnes ont été traitées pour des symptômes reliés au froid, a poursuivi M. Rosenfeld. Le maire de Jérusalem Nir Barkat a indiqué avoir demandé l'aide de l'armée.

En visite dans la région, le secrétaire d'État américain et ex-sénateur du Massachusetts, John Kerry, a fait une remarque à propos de la météo, soulignant que la neige lui rappelait la maison.

En Cisjordanie et dans la bande de Gaza, des équipes de secouristes des Nations unies ont offert des services d'urgence aux communautés les plus sévèrement touchées par le mauvais temps.

PLUS:pc