NOUVELLES
12/12/2013 02:05 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

RDC: Kinshasa et les rebelles du M23 enterrent la hache de guerre (document)

La République démocratique du Congo et les rebelles du M23 ont entériné formellemnet à Nairobi jeudi la fin de leur conflit dans l'est du pays, plus d'un mois après la défaite militaire de la rébellion, a-t-on appris de source officielle.

"Aujourd'hui, le gouvernement de RDC et le M23 ont respectivement signé des déclarations" en vue "de mettre fin aux activités armées du M23" et "sur les mesures nécessaires pour parvenir à une stabilité durable" et à "la réconciliation", a annoncé le président ougandais Yoweri Musevini dans un communiqué publié à Nairobi.

A Kinshasa, le porte-parole du gouvernement Lambert Mende a déclaré qu'il "n'y a pas d'accord" mais "deux déclarations unilatérales" et un communiqué qui annonce "la fin des pourparlers de Kampala", où négociations de paix se sont tenues pendant des semaines sans aboutir à la signature d'un accord de paix.

"Il y a une déclaration signée par le M23 et qui annonce la fin de la rébellion et la dissolution du M23 comme groupe armé", a ajouté le porte-parole du gouvernement congolais.

Le communiqué publié à Nairobi confirme notamment la "décision du M23 de metttre fin à la rébellion et de se muer en parti politique légal".

De son côté, Kinshasa s'engage à faciliter "la démobilisation, le désarmement et la réinsertion" des combattants et à déposer "au Parlement un projet de loi d'amnistie, qui n'est pas une amnistie générale et qui ne porte que sur les faits de guerre et d'insurrection".

Selon le gouvernement congolais, sont exclus de l'amnistie les crimes de guerre, crimes contre l'humanité et autres violations graves des droits de l'Homme.

pjm-mj/sba

PLUS:hp